Pierre Bourdieu, in Pour un mouvement social européen,
Le Monde Diplomatique, juin 1999 — Pages 1, 16 et 17, aussi in Contre-feux 2, Raisons d'agir, 2001, p. 13-23

"L'histoire sociale enseigne qu'il n'y a pas de politique sociale sans un mouvement social capable de l'imposer ( et que ce n'est pas le marché, comme on tente de le faire croire aujourd'hui, mais le mouvement social qui a « civilisé » l'économie de marché, tout en contribuant grandement à son efficacité ). En conséquence, la question, pour tous ceux qui veulent réellement opposer une Europe sociale à une Europe des banques et de la monnaie, flanquée d'une Europe policière et pénitentiaire ( déjà très avancée ) et d'une Europe militaire ( conséquence probable de l'intervention au Kosovo ), est de savoir comment mobiliser les forces capables de parvenir à cette fin et à quelles instances demander ce travail de mobilisation. "


vendredi 6 août 2010

Emmanuelle Lallement, LA VILLE MARCHANDE


Emmanuelle Lallement
LA VILLE MARCHANDE
enquête à Barbès

préface de Yves Winkin
Téraèdre
2010


Présentation de l'éditeur
Une ethnologue nous convie à des promenades dans ce " Barbès ", autant mythe que quartier de Paris, connu bien au-delà des limites de la capitale, voire de la France.
D'une lecture plaisante, ce livre est néanmoins en passe de devenir un des classiques de l'ethnologie urbaine, tant l'acuité du regard et la pertinence des analyses y sont grandes.

Emmanuelle Lallement est ethnologue, maître de conférences à l'Université Paris-Sorbonne-CELSA et associée au LAIOS, Institut interdisciplinaire d'anthropologie du Contemporain, EHESS-CNRS.

Aucun commentaire: