Pierre Bourdieu, in Pour un mouvement social européen,
Le Monde Diplomatique, juin 1999 — Pages 1, 16 et 17, aussi in Contre-feux 2, Raisons d'agir, 2001, p. 13-23

"L'histoire sociale enseigne qu'il n'y a pas de politique sociale sans un mouvement social capable de l'imposer ( et que ce n'est pas le marché, comme on tente de le faire croire aujourd'hui, mais le mouvement social qui a « civilisé » l'économie de marché, tout en contribuant grandement à son efficacité ). En conséquence, la question, pour tous ceux qui veulent réellement opposer une Europe sociale à une Europe des banques et de la monnaie, flanquée d'une Europe policière et pénitentiaire ( déjà très avancée ) et d'une Europe militaire ( conséquence probable de l'intervention au Kosovo ), est de savoir comment mobiliser les forces capables de parvenir à cette fin et à quelles instances demander ce travail de mobilisation. "


samedi 26 mai 2012

Atlas des empires coloniaux - XIXe-XXe siècles, Jean-François Klein, Pierre Singaravélou, Marie-Albane De Suremain

Atlas des empires coloniaux - XIXe-XXe siècles
Jean-François Klein, Pierre Singaravélou, Marie-Albane De Suremain
Autrement
2012

Présentation de l'éditeur
En plus de 130 cartes et infographies, voici le premier atlas historique mondial qui aborde l'ensemble des empires coloniaux du XIXe au milieu du XXe siècle. Un projet d'histoire globale : des grands empires, français et britannique, à des empires plus petits, non européens ou continentaux. Dynamiques, conflits, révoltes et résistances : une emprise coloniale inégale et discontinue. Une analyse des sociétés coloniales à différentes échelles, locale, impériale et mondiale.
Une attention particulière portée aux colonisés et à leurs interactions avec les colonisateurs, loin des stéréotypes. Valorisant les apports les plus récents de l'historiographie, cet atlas présente une histoire coloniale et impériale totalement renouvelée par trois spécialistes de la question.
Jean-François Klein est maître de conférences d'histoire de l'Asie du Sud-Est à l'Inalco et chercheur au Centre Roland- Mousnier (Paris-4 Sorbonne). Pierre Singaravélou est maître de conférences en histoire contemporaine à l'université Paris-1 Panthéon-Sorbonne et chercheur à l'UMR Irice (CNRS/Paris- I/Paris-4). Marie-Albane de Suremain est maître de conférences en histoire contemporaine à l'Upec-IUFM de l'académie de Créteil et chercheure au Sedet (Paris-7 Denis- Diderot).
Fabrice Le Goff est cartographe-géographe indépendant. 

Aucun commentaire: