Pierre Bourdieu, in Pour un mouvement social européen,
Le Monde Diplomatique, juin 1999 — Pages 1, 16 et 17, aussi in Contre-feux 2, Raisons d'agir, 2001, p. 13-23

"L'histoire sociale enseigne qu'il n'y a pas de politique sociale sans un mouvement social capable de l'imposer ( et que ce n'est pas le marché, comme on tente de le faire croire aujourd'hui, mais le mouvement social qui a « civilisé » l'économie de marché, tout en contribuant grandement à son efficacité ). En conséquence, la question, pour tous ceux qui veulent réellement opposer une Europe sociale à une Europe des banques et de la monnaie, flanquée d'une Europe policière et pénitentiaire ( déjà très avancée ) et d'une Europe militaire ( conséquence probable de l'intervention au Kosovo ), est de savoir comment mobiliser les forces capables de parvenir à cette fin et à quelles instances demander ce travail de mobilisation. "


dimanche 13 janvier 2013

Table ronde: L’ENGAGEMENT DES INTELLECTUELS EN FRANCE ET EN ALLEMAGNE : pour une histoire croisée, Maison Heinrich Heine, 31.01.2013

L’ENGAGEMENT DES INTELLECTUELS
EN FRANCE ET EN ALLEMAGNE :
pour une histoire croisée

table ronde
Maison Heinrich Heine
jeudi 31 janvier 2013
19h30

à l’occasion de la publication du livre de Joseph Jurt Frankreichs engagierte Intellektuelle. Von Zola bis Bourdieu (Wallstein 2012)
dans le cadre de l’Année franco-allemande – cinquantenaire du Traité de l’Elysée
avec Christophe Charle, directeur de l’IHMC, prof. d’histoire contemporaine à l’Université Paris 1, Ingrid Gilcher Holtey, professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Bielefeld, Joseph Jurt, professeur émérite de littérature française à l’Université de Fribourg en Br., ancien vice-président du Conseil Suisse de la Science, Gisèle Sapiro, directrice de recherche au CNRS et directrice d’études à l’EHESS, directrice du Centre européen de sociologie et de science politique, modération : Joseph Hanimann, correspondant de la Süddeutsche Zeitung à Paris, chargé de cours à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris
Lors de l’Affaire Dreyfus, des centaines d’universitaires et d’écrivains se sont solidarisés avec Zola de sorte qu’on a créé en France pour les acteurs de ce nouveau type d’engagement collectif un terme nouveau, celui des « intellectuels ». Depuis lors, des intellectuels n’ont pas cessé d’intervenir sur des questions importantes de la société, au nom du pacifisme et de l’antifascisme, contre la violation des droits de l’homme, et aujourd‘hui contre une idéologie économique néolibérale. Du côté allemand, Habermas a relevé ce modèle d’intervention chez Heinrich Heine, modèle suivi surtout après 1945 et de nouveau contesté après 1989.
Il convient de s’interroger sur les différences et les similitudes de l’engagement intellectuel dans les deux pays.
Entrée libre dans la limite des places disponibles
Maison Heinrich Heine
Adresse : 27 C Boulevard Jourdan, 75014 Paris 
Téléphone :01 44 16 13 00

Aucun commentaire: