Pierre Bourdieu, in Pour un mouvement social européen,
Le Monde Diplomatique, juin 1999 — Pages 1, 16 et 17, aussi in Contre-feux 2, Raisons d'agir, 2001, p. 13-23

"L'histoire sociale enseigne qu'il n'y a pas de politique sociale sans un mouvement social capable de l'imposer ( et que ce n'est pas le marché, comme on tente de le faire croire aujourd'hui, mais le mouvement social qui a « civilisé » l'économie de marché, tout en contribuant grandement à son efficacité ). En conséquence, la question, pour tous ceux qui veulent réellement opposer une Europe sociale à une Europe des banques et de la monnaie, flanquée d'une Europe policière et pénitentiaire ( déjà très avancée ) et d'une Europe militaire ( conséquence probable de l'intervention au Kosovo ), est de savoir comment mobiliser les forces capables de parvenir à cette fin et à quelles instances demander ce travail de mobilisation. "


lundi 21 janvier 2013

video: Le symptôma grec, 18 janvier 2013 au 20 janvier 2013

Le symptôma grec
Colloque international organisé par le département philosophie de l’université Paris 8 et le laboratoire d’études et de recherches sur les logiques contemporaines de la philosophie (LLCP EA 4008) avec le soutien du Labex Arts-H2H
Avec l’Université Aristote (Thessalonique), l’Université Panteion (Athènes), The Birbeck Institute of the Humanities (London), Kingston University (London), L’Académie des sciences / Institut de France.
à l’université Paris 8 et à l’École normale supérieure de la rue d’Ulm
Du 18 au 20 janvier 2013

PROGRAMME
Vendredi 18 janvier / Université Paris 8
Danielle Tartakowsky, Présidente de l’Université Paris 8
Marie Cuillerai, Stéphane Douailler, Maria Kakogianni, Éric Lecerf.
« La valeur, les communs, la monnaie » [Table ronde]
Modératrice : Marie Cuillerai
Bruno Théret : « Monnaie et souveraineté chez John R. Commons. En quoi cela nous informe-t-il sur la crise éthique de l’euro ? » André Orléan : « L’euro, nouvelle relique barbare ? »
« Résistances, mouvements, organisations » [Table ronde]
Modérateur : Nicolas Fretté
Toni Negri : « De la fin des gauches nationales aux mouvements subversifs européistes » Howard Caygill : « La guerre civile européenne et la capacité grecque à se défendre » Amador Fernandes-Savater : La République des 99% » (traduction Julie Alfonsi)

« Résistances, mouvements, organisations » [Images et scènes] Présentation : Stéphane Douailler
Dialogue précaire de Jacques Rancière et Maria Kakogianni (sous réserve)

Projection du film « Catastroïka »


Suivie d’un débat avec Aris Chatzistefanou, Katerina Kitidi, Jean-Henri Roger

Samedi 19 janvier / Université Paris 8

Projection : « L’aube Dorée infiltre la police grecque » A. Chatzistefanou


« Fascismes et états parlementaires d’exception » [Table ronde]
Modérateur : Yannis Almpanis
video: Joëlle Fontaine : « Les ambigüités de la « Grande Alliance » contre le fascisme en Grèce. 1941-1946 », Dimitris Kousouris : « Continuités-discontinuités du fascisme en Grèce », Elsa Papageorgiou : « La crise sociale totale et le retour du fascisme »

« Europe dans quel état ? » [Table ronde]
Introduction : Patrice Vermeren
Modérateur : Laurent Jeanpierre
video: Dimitris Christopoulos : « Reformer n’est pas forcément dérégler », Frédéric Lordon : « Souveraineté et dépassement possible/impossible fédéraliste », Etienne Balibar : « Comment sortir de l’aporie du « peuple « européen ? »


« Artistes dans/face à la crise » [Table ronde]
Modérateurs : Makis Solomos et Anna Sauvagnargues
video (à partir de 02:32:42 ): Avec Pascale Criton, Anastassia Politi, Alexandros Markeas, Sana Tamzini, Angeliki Tomprou, Rachida Triki

Dimanche 20 janvier / ENS

« Idées de crise et bataille idéologique » [table ronde]
Modérateurs : Charles Alunni et Jean-René Garcia
Costas Douzinas : « Philosophie et Résistance : Grèce et l’avenir de l’Europe » (en anglais), Yannis Stavrakakis : « Représentations de la crise » (en anglais), Gérasimos Vokos : « Cynisme et politique »
Alain Badiou : « Scènes de l’impuissance contemporaine »

Aucun commentaire: