Pierre Bourdieu, in Pour un mouvement social européen,
Le Monde Diplomatique, juin 1999 — Pages 1, 16 et 17, aussi in Contre-feux 2, Raisons d'agir, 2001, p. 13-23

"L'histoire sociale enseigne qu'il n'y a pas de politique sociale sans un mouvement social capable de l'imposer ( et que ce n'est pas le marché, comme on tente de le faire croire aujourd'hui, mais le mouvement social qui a « civilisé » l'économie de marché, tout en contribuant grandement à son efficacité ). En conséquence, la question, pour tous ceux qui veulent réellement opposer une Europe sociale à une Europe des banques et de la monnaie, flanquée d'une Europe policière et pénitentiaire ( déjà très avancée ) et d'une Europe militaire ( conséquence probable de l'intervention au Kosovo ), est de savoir comment mobiliser les forces capables de parvenir à cette fin et à quelles instances demander ce travail de mobilisation. "


mercredi 1 mai 2013

Colloque: Bourdieu en Pologne. Réceptions, pratiques, interprétations, 24-25 mai 2013


Bourdieu en Pologne. Réceptions, pratiques, interprétations 
 
BourdieuLes 24-25 mai 2013 se tiendra à Varsovie un colloque international sur la pensée de Pierre Bourdieu en Pologne. Pierre Bourdieu figure parmi les plus importants sociologues du vingtième siècle. Ces travaux n'ont pas seulement marqué les disciplines directement concernées - la sociologie et l'anthropologie – mais ont aussi profondément marqué toutes les sciences sociales sans laisser la philosophie indifférente.
Cependant la réception de son œuvre en Pologne arrive assez tardivement, en particulier en ce qui concerne l'usage et l'application de ses outils et de sa théorie en langue polonaise. Multiples sont les raisons de ce retard, y compris l'affaiblissement relatif de l'échange intellectuel entre la France et la Pologne dans les années 90. ou encore le fait que le nom de Bourdieu fut fortement associé à l'engagement politique de gauche (de plus engagement qualifié « d'anticapitaliste »). Et pourtant pendant la dernière décennie le paysage a beaucoup changé.
L'idée de notre colloque est de tenter un bilan de la réception de la pensée de Bourdieu en Pologne. Nous avons invité des sociologues français proches de la tradition bourdieusienne afin de les associer à cet effort de réflexion et d'échanges. Le but n'est pas de confronter un «Bourdieu » original et authentique avec son reflet polonais. Nous cherchons en revanche, dans l'esprit de la sociologie réflexive, de rendre compte de la multiplicité d'usages, perspectives, questions, bref, tous les effets produits par un « transfert » théorique. Nous espérons une telle approche comparatiste féconde pour chacun.

Organisateurs


La Faculté de Philosophie et de Sociologie de l'Université de Varsovie
Atelier interdisciplinaire de coopération UW – EHESS
Faculté de Slavistique, Académie polonaise des sciences
Centre de civilisation française et d'études francophones de l'Université de Varsovie

Programme

Vendredi, 24 mai 2013
17h30 - ouverture du colloque
Mots d'introductions :
- Michał Kozłowski, Institut de philosophie de l'Université de Varsovie
- Anna Zawadzka, Institut de slavistique de l'Académie polonaise des sciences
- Paul Gradvohl, Centre de civilisation française et d'études francophones de l'Université de Varsovie

Interventions inaugurales :
- Frédéric Lebaron, Université de Picardie-Jules Verne, Perspectives théoriques et méthologiques du concept du champ en sciences sociales
- Joanna Tokarska-Bakir, Académie polonaise des sciences, Sur le décorum

19h45 – Dîner 

Samedi, 25 mai 2013
I. Le changement social
10h00 – 11h15
1. Borys Cymbrowski, Collegium Civitas, Le capital sans les capitalistes. Les formes des capitaux en Europe centrale et orientale.
2. Jérome Heurtaux, Université Paris-Dauphine, Bourdieu dominé ? L'approche bourdieusienne de la politique à l'épreuve de la transition démocratique en Europe postcommuniste.
Modération : Marcin Darmas, CCFEF, Université de Varsovie

II. Identité – politique - frontière
11h15 – 13h00
1. Kamil Kijek, Académie polonaise des sciences, La violence symbolique et la conscience politique de la jeunesse juive dans la Pologne de l'entre deux guerres.
2. Sylvain Laurens, EHESS, Amin Pérez EHESS, Bourdieu et Sayad durant la Guerre d'Algérie : la sociologie comme continuation de la guerre.
3. Izabela Wagner, Université de Varsovie, Sayad – Bourdieu, „double absence"?
Modération : Michał Kozłowski, Université de Varsovie

13h00 – 14h00 – déjeuner

III. Les règles de l'art
14h00 – 15h15
1. Jan Sowa, Université Jagellone, Grzegorz Jankowicz, les éditions Ha!art, La littérature polonaise après 1989 dans une perspective bourdieusienne. Ebauches de recherches.
2. Elżbieta Nieroba, Université d'Opole, Les structures cachées de la connaissance d'expert et l'habitus chez les muséologues.
Modération : Agnieszka Mrozik, Académie polonaise des sciences

IV. Les classes actualisées
15h15 – 16h45
1. Anna Czerner, Université d'Opole, Est-ce que toute la Pologne pratique le jogging ? Vérification de la force de distinction des pratiques sportives.
2. Maciej Gdula, Université de Varsovie, La rivalité de l'universalisme comme une révision des théories des classes sociales chez Bourdieu.
3. Małgorzata Jacyno, Université de Varsovie, Le fantasme des classes.
Modération : Teresa Święćkowska, Université de Varsovie

16h45 – 17h15 – Pause café
 

V. Réflexions sociologiques
17h15 – 18h45
1. Lucyna Kopciewicz, Université de Gdansk, La magie performative – Pierre Bourdieu dans mes recherches éducatives.
2. Łukasz Błaszczykiewicz, Université de Wroclaw, La récéption des théories sociales de Pierre Bourdieu dans le champ des sciences politiques en Pologne.
3. Peter Csigo (Académie hongroise des sciences), Reflexive sociology in the age of reflexive capitalism
4. Gisèle Sapiro, EHESS (à confirmer)
Modération : Michał Herer, Université de Varsovie

Aucun commentaire: