Pierre Bourdieu, in Pour un mouvement social européen,
Le Monde Diplomatique, juin 1999 — Pages 1, 16 et 17, aussi in Contre-feux 2, Raisons d'agir, 2001, p. 13-23

"L'histoire sociale enseigne qu'il n'y a pas de politique sociale sans un mouvement social capable de l'imposer ( et que ce n'est pas le marché, comme on tente de le faire croire aujourd'hui, mais le mouvement social qui a « civilisé » l'économie de marché, tout en contribuant grandement à son efficacité ). En conséquence, la question, pour tous ceux qui veulent réellement opposer une Europe sociale à une Europe des banques et de la monnaie, flanquée d'une Europe policière et pénitentiaire ( déjà très avancée ) et d'une Europe militaire ( conséquence probable de l'intervention au Kosovo ), est de savoir comment mobiliser les forces capables de parvenir à cette fin et à quelles instances demander ce travail de mobilisation. "


jeudi 7 novembre 2013

Adelino Braz, Apprendre à philosopher avec Bourdieu


Adelino Braz
Apprendre à philosopher avec Bourdieu
Ellipses
2013

Extrait de l'introduction
Table des Matières

Présentation de l'éditeur
Loin de poser le monde social comme l’effet d’un fatalisme, la pensée de Bourdieu, en explicitant les invariants à l’oeuvre dans la réalité sociale, ses rapports de domination et de reproduction des inégalités, donne les moyens de comprendre notre rapport au monde et à nous-mêmes.
C’est précisément cette connaissance qui confère aux agents sociaux les conditions d’une nouvelle liberté : ce que le monde social a fait, le monde social, au moyen de la connaissance, peut le défaire.





Aucun commentaire: