Pierre Bourdieu, in Pour un mouvement social européen,
Le Monde Diplomatique, juin 1999 — Pages 1, 16 et 17, aussi in Contre-feux 2, Raisons d'agir, 2001, p. 13-23

"L'histoire sociale enseigne qu'il n'y a pas de politique sociale sans un mouvement social capable de l'imposer ( et que ce n'est pas le marché, comme on tente de le faire croire aujourd'hui, mais le mouvement social qui a « civilisé » l'économie de marché, tout en contribuant grandement à son efficacité ). En conséquence, la question, pour tous ceux qui veulent réellement opposer une Europe sociale à une Europe des banques et de la monnaie, flanquée d'une Europe policière et pénitentiaire ( déjà très avancée ) et d'une Europe militaire ( conséquence probable de l'intervention au Kosovo ), est de savoir comment mobiliser les forces capables de parvenir à cette fin et à quelles instances demander ce travail de mobilisation. "


vendredi 22 novembre 2013

Romain Lecler, Sociologie de la mondialisation

Romain Lecler
Sociologie de la mondialisation
La Découverte
2013

Présentation de l'éditeur
Le terme « mondialisation » a connu un immense succès dans le monde de l'entreprise, des médias et de la politique. Trop souvent, pourtant, on la réduit à sa dimension économique, on la brandit sans la définir. Or de très nombreux chercheurs en sciences sociales se sont intéressés à la mondialisation et ont essayé de comprendre ce qu'elle était réellement. 
Leurs débats ont rapidement tourné autour d'une série d'oppositions très tranchées. La mondialisation est-elle une réalité ou un simple discours ? Est-elle un nouveau ou un ancien phénomène ? S'incarne-t-elle dans des flux et des réseaux, ou dans des lieux bien précis ? Est-elle réservée aux élites ou y a-t-il une mondialisation « par le bas » ? Engendre-t-elle de l'homogénéisation ou de la diversité ?
Cet ouvrage reprend ces questions une par une. Il synthétise les réponses apportées par les chercheurs, présente leurs nouvelles théories et méthodologies, et explique l'usage concret qu'ils en ont fait dans leurs travaux. À travers cette perspective, il offre une vision de la mondialisation différente, plus claire, plus concrète et plus critique. 
Romain Lecler, agrégé de sciences économiques et sociales, a été chercheur invité à New York University pendant trois ans. Il termine actuellement un doctorat à l’université Paris-I sur la politique audiovisuelle extérieure de la France. 

Aucun commentaire: