Pierre Bourdieu, in Pour un mouvement social européen,
Le Monde Diplomatique, juin 1999 — Pages 1, 16 et 17, aussi in Contre-feux 2, Raisons d'agir, 2001, p. 13-23

"L'histoire sociale enseigne qu'il n'y a pas de politique sociale sans un mouvement social capable de l'imposer ( et que ce n'est pas le marché, comme on tente de le faire croire aujourd'hui, mais le mouvement social qui a « civilisé » l'économie de marché, tout en contribuant grandement à son efficacité ). En conséquence, la question, pour tous ceux qui veulent réellement opposer une Europe sociale à une Europe des banques et de la monnaie, flanquée d'une Europe policière et pénitentiaire ( déjà très avancée ) et d'une Europe militaire ( conséquence probable de l'intervention au Kosovo ), est de savoir comment mobiliser les forces capables de parvenir à cette fin et à quelles instances demander ce travail de mobilisation. "


mercredi 18 décembre 2013

écouter: Gabriel Zucman, La Richesse cachée des nations: Enquête sur les paradis fiscaux

video:
Gabriel Zucman, La Richesse cachée des nations: Enquête sur les paradis fiscaux
Librairie Mollat, 13.12. 2013

Gabriel Zucman, La Richesse cachée des nations: Enquête sur les paradis fiscaux
France 2, Journal de 20h, 05.12. 2013

audio:
Gabriel Zucman, La Richesse cachée des nations: Enquête sur les paradis fiscaux
RTS, L'invité du 12h30, 05.12. 2013


Gabriel Zucman
La Richesse cachée des nations 
Enquête sur les paradis fiscaux
Seuil
2013

Présentation de l'éditeur
Zurich, Hong Kong, les Bahamas, les îles Caïmans, le Luxembourg… Ces noms évocateurs dissimulent une sinistre réalité : la fraude fiscale d’une minorité d’ultra-riches au détriment de l’immense majorité. Grâce à une méthode inédite, l’auteur a pu évaluer l’ampleur du phénomène : 5 800 milliards d’euros, soit 8 % du patrimoine financier des ménages, sont détenus dans les paradis fiscaux. C’est la première fois que les circuits de l’évasion sont ainsi disséqués en toute clarté, sur la base d’une enquête économique couvrant plus d’un siècle de données et les pays du monde entier. Mais ce livre ne se contente pas de chiffrer le scandale. Il propose aussi un plan d’action cohérent et réaliste pour lutter contre l’opacité financière : mettre en œuvre des sanctions commerciales, élaborer un cadastre financier à l’échelle mondiale, instaurer un impôt global sur le capital. Les paradis fiscaux sont au cœur de la crise économique et démocratique, mais les nations ont la possibilité de réagir : aucun territoire ne peut s’opposer à la volonté commune des États-Unis et des grands pays de l’Union européenne.
Gabriel Zucman est professeur à la London School of Economics et chercheur à l’université de Berkeley. Il est membre du comité de rédaction de la revue Regards croisés sur l’économie.

Aucun commentaire: