Pierre Bourdieu, in Pour un mouvement social européen,
Le Monde Diplomatique, juin 1999 — Pages 1, 16 et 17, aussi in Contre-feux 2, Raisons d'agir, 2001, p. 13-23

"L'histoire sociale enseigne qu'il n'y a pas de politique sociale sans un mouvement social capable de l'imposer ( et que ce n'est pas le marché, comme on tente de le faire croire aujourd'hui, mais le mouvement social qui a « civilisé » l'économie de marché, tout en contribuant grandement à son efficacité ). En conséquence, la question, pour tous ceux qui veulent réellement opposer une Europe sociale à une Europe des banques et de la monnaie, flanquée d'une Europe policière et pénitentiaire ( déjà très avancée ) et d'une Europe militaire ( conséquence probable de l'intervention au Kosovo ), est de savoir comment mobiliser les forces capables de parvenir à cette fin et à quelles instances demander ce travail de mobilisation. "


lundi 17 février 2014

en ligne: Actes de la recherche en sciences sociales n° 184, 2010/4, Varia


en ligne sur Cairn.info: Actes de la recherche en sciences sociales n° 184, 2010/4, Varia, Seuil

Thomas Maloutas
Mobilité sociale et ségrégation à Athènes
Formes de séparatisme social dans un contexte de mobilité spatiale réduite

Quentin Delpech
Des usages improbables de l'économie ?
Les logiques sociales de la diffusion de la doctrine néolibérale au Guatemala

Matthieu Grossetête
L'enracinement social de la mortalité routière
 
Xavier Zunigo
Le deuil des grands métiers  
Projet professionnel et renforcement du sens des limites dans les institutions d'insertion

Bertrand Geay
Les néo-enseignants face à l'utilitarisme


Dinah Ribard
Professeurs, maîtres et enseignants à l'époque moderne
Étude d'un travail intellectuel
 
Loïc Wacquant
L'habitus comme objet et méthode d'investigation
Retour sur la fabrique du boxeur



Aucun commentaire: