Pierre Bourdieu, in Pour un mouvement social européen,
Le Monde Diplomatique, juin 1999 — Pages 1, 16 et 17, aussi in Contre-feux 2, Raisons d'agir, 2001, p. 13-23

"L'histoire sociale enseigne qu'il n'y a pas de politique sociale sans un mouvement social capable de l'imposer ( et que ce n'est pas le marché, comme on tente de le faire croire aujourd'hui, mais le mouvement social qui a « civilisé » l'économie de marché, tout en contribuant grandement à son efficacité ). En conséquence, la question, pour tous ceux qui veulent réellement opposer une Europe sociale à une Europe des banques et de la monnaie, flanquée d'une Europe policière et pénitentiaire ( déjà très avancée ) et d'une Europe militaire ( conséquence probable de l'intervention au Kosovo ), est de savoir comment mobiliser les forces capables de parvenir à cette fin et à quelles instances demander ce travail de mobilisation. "


mercredi 12 mars 2014

Agone 53, « L’ordinaire de la guerre »

Agone 53
« L’ordinaire de la guerre »
Coordination Philippe Olivera
Agone
2014

Présentation de l'éditeur
Au moment où s’ouvrent les commémorations du centenaire de 1914–1918, ce numéro est conçu comme un dossier à charge contre l’école historique qui domine à la fois la scène médiatique et le champ académique. Depuis une vingtaine d’années, ces historiens d’État s’efforcent d’imposer l’idée d’un consentement patriotique de combattants animés par la haine de l’ennemi. Au-delà de la critique de ce révisionnisme historique, les auteurs de ce numéro soulignent les enjeux intellectuels et politiques ­attachés à l’étude des violences de masse : contre l’esthétisation de la violence, la fascination pour les bourreaux et le déni des relations de classes, ils veulent montrer la ­fécondité d’une histoire menée au cœur des expériences ordinaires.

Sommaire
Philippe Olivera, « Histoire des violences et violence (sociale) de
l’histoire. À propos de la “nouvelle histoire” de la Grande Guerre »

Blaise Wilfert, « Aux sources d’une histoire controversée : une
lecture de 14–18 Retrouver la guerre de Stéphane Audoin-Rouzeau et
d’Annette Becker »

François Buton, « Norbert Elias ou la Grande Guerre du sociologue »

André Loez, « Vers une histoire au plus proche des situations sociales
? Entretien avec Claire Zalc sur l’histoire récente de la Shoah »

Claudine Vidal, « Enquêtes au Rwanda. Questions de recherche sur le
génocide tutsi »

Dimitri Chavaroche & André Loez, « “L’opération a été bien menée
et vigoureusement exécutée”. Un compte-rendu de coup de main à
l’été 1916 »

Nicolas Mariot, « Comment faire une histoire populaire des tranchées ? »

La leçon des choses : « Le traité de non-protestation nucléaire », par Susan Watkins

Pour s’abonner à la revue Agone

Aucun commentaire: