Pierre Bourdieu, in Pour un mouvement social européen,
Le Monde Diplomatique, juin 1999 — Pages 1, 16 et 17, aussi in Contre-feux 2, Raisons d'agir, 2001, p. 13-23

"L'histoire sociale enseigne qu'il n'y a pas de politique sociale sans un mouvement social capable de l'imposer ( et que ce n'est pas le marché, comme on tente de le faire croire aujourd'hui, mais le mouvement social qui a « civilisé » l'économie de marché, tout en contribuant grandement à son efficacité ). En conséquence, la question, pour tous ceux qui veulent réellement opposer une Europe sociale à une Europe des banques et de la monnaie, flanquée d'une Europe policière et pénitentiaire ( déjà très avancée ) et d'une Europe militaire ( conséquence probable de l'intervention au Kosovo ), est de savoir comment mobiliser les forces capables de parvenir à cette fin et à quelles instances demander ce travail de mobilisation. "


jeudi 17 avril 2014

Actes de la Recherche en Sciences Sociales, n° 201-202 – Mars 2014 // Raisons d’État

Actes de la Recherche en Sciences Sociales, n° 201-202 – Mars 2014 // Raisons d’État
Seuil
Télécharger le formulaire d’abonnement


Penser l’État
Sébastien Roux, Gisèle Sapiro, Christophe Charle et Franck Poupeau
ACTIONS D’ÉTAT
Le Brésil : un État-nation à construire
Le rôle des symboles nationaux : de l’empire à la république
Joseph Jurt
L’érosion discrète de l’État-providence dans la France des années 1960
Retour sur les temporalités d’un « tournant néo-libéral »
Brigitte Gaïti
Pouvoir discrétionnaire et politiques sécuritaires
Le chèque en gris de l’État à la police
Didier Fassin
ACTUALITÉ DE SUR L’ÉTAT



(source: ARSS)

Aucun commentaire: