Pierre Bourdieu, in Pour un mouvement social européen,
Le Monde Diplomatique, juin 1999 — Pages 1, 16 et 17, aussi in Contre-feux 2, Raisons d'agir, 2001, p. 13-23

"L'histoire sociale enseigne qu'il n'y a pas de politique sociale sans un mouvement social capable de l'imposer ( et que ce n'est pas le marché, comme on tente de le faire croire aujourd'hui, mais le mouvement social qui a « civilisé » l'économie de marché, tout en contribuant grandement à son efficacité ). En conséquence, la question, pour tous ceux qui veulent réellement opposer une Europe sociale à une Europe des banques et de la monnaie, flanquée d'une Europe policière et pénitentiaire ( déjà très avancée ) et d'une Europe militaire ( conséquence probable de l'intervention au Kosovo ), est de savoir comment mobiliser les forces capables de parvenir à cette fin et à quelles instances demander ce travail de mobilisation. "


samedi 31 mai 2014

Revue Française de Socio-Économie, 13, 2014 Faire de la sociologie économique avec Pierre Bourdieu

Revue Française de Socio-Économie, 13, 2014
Faire de la sociologie économique avec Pierre Bourdieu
La Découverte

Présentation de l'éditeur
Comme La Revue Française de Socio-Économie, Pierre Bourdieu plaidait pour une science économique qui fût une science sociale à part entière. C'est pourquoi nous lui consacrons ce dossier. S'il admettait que l'économie mainstream reposait sur un processus d'abstraction qui avait sa raison d'être, il constatait aussi qu'elle était allée beaucoup trop loin dans ce processus, jusqu'à tourner en pure virtuosité. Comme toujours, c'est en pratique qu'il a tenté de montrer ce que l'économie néoclassique laissait de côté quand elle faisait tourner ses modèles. Il a consacré l'une de ses dernières recherches à la « décision » économique la plus difficile qu'un ménage ait à prendre, l'achat d'un logement. Il en a tiré, dans Les Structures sociales de l'économie, les principes d'une sociologie économique concurrente de l'économie.
Les articles qui composent ce dossier analysent de nouveaux terrains en utilisant ces principes, ou bien ils revisitent, trente ans après, les mêmes terrains que Pierre Bourdieu et son équipe, ou bien encore ils effectuent une relecture de son oeuvre en montrant comment les questions économiques la traversent depuis l'origine et lui donnent forme. En fin de dossier, ces contributions sont complétées par trois entretiens accordés par Marie-France Garcia-Parpet, Frédéric Lebaron et Monique de Saint-Martin, trois sociologues qui ont travaillé avec ou vu travailler Pierre Bourdieu sur des objets économiques à différents moments de son cheminement. 
Éditorial. Défétichiser la finance, par Stéphanie Laguérodie
Dossier : Faire de la sociologie économique avec Pierre Bourdieu

Introduction au dossier Faire de la sociologie économique avec Pierre Bourdieu, par Bernard Convert, Hélène Ducourant, Fabien Éloire
Retour sur le champ du pouvoir économique en France. L'espace social des dirigeants du CAC, par François-Xavier Dudouet, Éric Grémont, Hervé Joly, Antoine Vion
Champ et habitus économiques dans le Dauphiné préindustriel au XVIIIe siècle, par Boris Deschanel
Oikonomia, entre champ économique, champ politique et champ philosophique en Grèce ancienne, par Christophe Pébarthe
La structuration du football professionnel européen, par Manuel Schotté
Note et synthèse de recherche
Marché, rationalité et faits sociaux totaux : Pierre Bourdieu et l'économie, par Marie-France Garcia-Parpet
Hors-dossier
Le RSA, innovation ou réforme technocratique ?, par Bernard Gomel et Dominique Méda
Du chômage dans le rugby ?, par Sébastien Fleuriel et Joris Vincent
Entretiens autour de la sociologie économique de Pierre Bourdieu
Entretien avec Frédéric Lebaron
Entretien avec Marie-France Garcia-Parpet
Entretien avec Monique de Saint Martin
Débats et controverses
Économie et (autres) sciences sociales : disciplines et indisciplines, par Florence Jany-Catrice et Richard Sobel
L'économie peut-elle (re)devenir une science sociale ? À propos des relations entre économie et histoire, par Robert Boyer
Comment l'économie politique peut s'inspirer de la sociologie et renouer ainsi avec des traditions délaissées mais fécondes, par Agnès Labrousse
Quelles relations entre l'économie et la sociologie ? Le point de vue d'un transfuge ou d'un marrane, par François Vatin
Socio-économie et démocratie. L'apport de l'interdisciplinarité, par Jean-Louis Laville
Économie des conventions et sociologie, par Christian Bessy
Itinéraire d'une recherche d'un économiste avec des sociologues sur un nouvel objet : les logiciels libres, par François Horn
Adaptation aux changements globaux. Quel apport de la transdisciplinarité ?, par Charlotte Da Cunha et Jean-Paul Vanderlinden
Notes critiques
À propos de Thomas PIKETTY, Quelle intelligence du capital pour demain ? Une lecture du Capital au XXIe siècle, par Gaël Giraud
Éléments de réponse à Gaël Giraud, par Thomas Piketty
À propos de Une autre histoire des « Trente Glorieuses », de Céline Pessis, Sezin Topçu et Christophe Bonneuil, par Samuel Pinaud
Comptes rendus d'ouvrages
Sur l'État. Cours au Collège de France 1989-1992, de Pierre Bourdieu, par Fabien Éloire
La mise au travail des clients, de Guillaume Tiffon, par Sylvie Monchatre
À quoi sert la Banque centrale européenne ?
, d'Edwin Le Héron, par Jordan Melmiès
Ouvriers malgré tout : enquête sur les ateliers de maintenance des trains de la Régie autonome des transports parisiens
, de Martin Thibault, par Igor Martinache
Comptes rendus de thèses soutenues.


Aucun commentaire: