Pierre Bourdieu, in Pour un mouvement social européen,
Le Monde Diplomatique, juin 1999 — Pages 1, 16 et 17, aussi in Contre-feux 2, Raisons d'agir, 2001, p. 13-23

"L'histoire sociale enseigne qu'il n'y a pas de politique sociale sans un mouvement social capable de l'imposer ( et que ce n'est pas le marché, comme on tente de le faire croire aujourd'hui, mais le mouvement social qui a « civilisé » l'économie de marché, tout en contribuant grandement à son efficacité ). En conséquence, la question, pour tous ceux qui veulent réellement opposer une Europe sociale à une Europe des banques et de la monnaie, flanquée d'une Europe policière et pénitentiaire ( déjà très avancée ) et d'une Europe militaire ( conséquence probable de l'intervention au Kosovo ), est de savoir comment mobiliser les forces capables de parvenir à cette fin et à quelles instances demander ce travail de mobilisation. "


lundi 23 juin 2014

video: Gisèle Sapiro s'entretient avec Olivier Cadiot


Gisèle Sapiro s'entretient avec Olivier Cadiot, Maison de la Poésie, 10 avril 2014

Troisième séance du cycle « Fiction littéraire contre Storytelling : formes, valeurs, pouvoirs de la littérature aujourd’hui », avec un échange entre Gisèle Sapiro et Olivier Cadiot.
Cette manifestation s’inscrit dans le programme de recherche en littérature comparée « Fiction littéraire contre Storytelling » (Université de Paris-Sorbonne CRLC/Labex OBVIL).
Gisèle Sapiro est directrice de recherche au Centre Européen de Sociologie et de Science Politique (CNRS/EHESS). Dans la lignée de Pierre Bourdieu dont elle fut l’élève, ses travaux (La Responsabilité de l’écrivain. Littérature, droit et morale en France (XIXe-XXIe siècles), Seuil, 2011) portent sur la sociologie des intellectuels, de la culture et de la littérature.
Écrivain, Olivier Cadiot est l’auteur d’une série de romans publiés chez POL (Un mage en été, 2010). Artiste associé du festival d’Avignon 2010, il travaille pour la scène (avec Ludovic Lagarde), avec des musiciens (Rodolphe Burger pour Psychopharmaka, 2013), des graphistes (Cédric Scandella), a co-traduit Shakespeare, Ibsen, Stein, les Psaumes, le Cantique des Cantiques  ; il est co-fondateur de la Revue de Littérature Générale.


Aucun commentaire: