Pierre Bourdieu, in Pour un mouvement social européen,
Le Monde Diplomatique, juin 1999 — Pages 1, 16 et 17, aussi in Contre-feux 2, Raisons d'agir, 2001, p. 13-23

"L'histoire sociale enseigne qu'il n'y a pas de politique sociale sans un mouvement social capable de l'imposer ( et que ce n'est pas le marché, comme on tente de le faire croire aujourd'hui, mais le mouvement social qui a « civilisé » l'économie de marché, tout en contribuant grandement à son efficacité ). En conséquence, la question, pour tous ceux qui veulent réellement opposer une Europe sociale à une Europe des banques et de la monnaie, flanquée d'une Europe policière et pénitentiaire ( déjà très avancée ) et d'une Europe militaire ( conséquence probable de l'intervention au Kosovo ), est de savoir comment mobiliser les forces capables de parvenir à cette fin et à quelles instances demander ce travail de mobilisation. "


samedi 13 septembre 2014

en ligne: Sciences humaines en traduction. Le livre français aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et en Argentine, Sous la direction de Gisèle Sapiro

en ligne:
Sciences humaines en traduction
Le livre français aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et en Argentine

Sous la direction de Gisèle Sapiro
CESSP/Institut Français
2014

Présentation de l'éditeur
L’Institut français propose une étude consacrée à la circulation internationale des ouvrages de sciences humaines et sociales traduits du français.
S’il n’est pas l’unique mode de communication en sciences humaines et sociales, le livre demeure un des principaux vecteurs des échanges intellectuels internationaux ; ce qui pose la question de la traduction et des obstacles qu’elle rencontre.
Sciences humaines en traductionLes livres français aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Argentine, étude menée au Centre européen de sociologie et de science politique (CEESSP), vise à porter au jour les conditions sociales de la circulation internationale des ouvrages de sciences humaines et sociales par voie de traduction. Elle est centrée sur l’importation d’auteurs de trois pays.
Réalisée par une équipe internationale dirigée par Gisèle Sapiro, sociologue, directrice de recherches au CNRS et directrice d’études à l’EHESS, cette étude a été commandée par l’Institut français. Elle s’inscrit dans le cadre de sa mission de soutien de la participation française à la circulation internationale des échanges intellectuels.


Aucun commentaire: