Pierre Bourdieu, in Pour un mouvement social européen,
Le Monde Diplomatique, juin 1999 — Pages 1, 16 et 17, aussi in Contre-feux 2, Raisons d'agir, 2001, p. 13-23

"L'histoire sociale enseigne qu'il n'y a pas de politique sociale sans un mouvement social capable de l'imposer ( et que ce n'est pas le marché, comme on tente de le faire croire aujourd'hui, mais le mouvement social qui a « civilisé » l'économie de marché, tout en contribuant grandement à son efficacité ). En conséquence, la question, pour tous ceux qui veulent réellement opposer une Europe sociale à une Europe des banques et de la monnaie, flanquée d'une Europe policière et pénitentiaire ( déjà très avancée ) et d'une Europe militaire ( conséquence probable de l'intervention au Kosovo ), est de savoir comment mobiliser les forces capables de parvenir à cette fin et à quelles instances demander ce travail de mobilisation. "


lundi 26 janvier 2015

Interventions de Pierre Bourdieu: deux interventions à Athènes et une émission pour ET1 (chaîne de télévision publique grecque)


Interventions de Pierre Bourdieudeux interventions à Athènes et une émission pour ET1 ( chaîne de télévision publique grecque)




(Cette liste sera mise à jour au fur et à mesure, revue le 31.08.2015, Gilbert Quélennec)
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



vidéo: Pierre Bourdieu, entretien avec Konstantinos Tsoukalas, mars 1995

Le mythe de la « mondialisation » et l'État social européen, Intervention à la Confédération générale des travailleurs grecs, (GSEE) à Athènes, en octobre 1996 In  Contre-Feux, Raisons d'agir,1998, p.34-50

Pour un savoir engagé, Exposé-débat et participation aux tables-rondes du colloque "Pour un mouvement social européen", Athènes, Raisons d'agir-Grèce, Ta-Nea, Confédération générale des travailleurs grecs, Institut français d'Athènes, 3-5 mai 2001, in Le Monde Diplomatique, février 2002 — Page 3, aussi  in Interventions, 1961-2001. Science sociale et action politique, Agone, 2002,  P.465-469





Aucun commentaire: