Pierre Bourdieu, in Pour un mouvement social européen,
Le Monde Diplomatique, juin 1999 — Pages 1, 16 et 17, aussi in Contre-feux 2, Raisons d'agir, 2001, p. 13-23

"L'histoire sociale enseigne qu'il n'y a pas de politique sociale sans un mouvement social capable de l'imposer ( et que ce n'est pas le marché, comme on tente de le faire croire aujourd'hui, mais le mouvement social qui a « civilisé » l'économie de marché, tout en contribuant grandement à son efficacité ). En conséquence, la question, pour tous ceux qui veulent réellement opposer une Europe sociale à une Europe des banques et de la monnaie, flanquée d'une Europe policière et pénitentiaire ( déjà très avancée ) et d'une Europe militaire ( conséquence probable de l'intervention au Kosovo ), est de savoir comment mobiliser les forces capables de parvenir à cette fin et à quelles instances demander ce travail de mobilisation. "


mardi 20 janvier 2015

Savoir/agir n°30, Prendre le foot au sérieux


Savoir/agir n°30, Prendre le foot au sérieux
éd du Croquant
2015
Bulletin d'abonnement

Présentation de l'éditeur
Ce dossier « Football » est constitué d’articles écrits à partir d’enquêtes et de témoignages recueillis pendant la retransmission des matchs de la dernière Coupe du monde au Brésil. L’objectif est d’éclairer ce phénomène social de grande ampleur que constitue aujourd’hui la coupe du monde. Il s’agit aussi d’un (petit) combat mené, avec d’autres, dans le monde des sciences sociales où le « foot » reste un objet peu légitime. Oser parler football de manière sérieuse, voire académique, c’est presque toujours, pour les défenseurs de la « vraie » légitimité culturelle, une « faute de goût ». Or contre tous les tenants les plus orthodoxes de la légitimité culturelle, il faut dire et redire que les pratiquants et amateurs de football « n’ont pas plus de raisons que les autres agents sociaux d’être considérés (et traités) comme des idiots culturels, incapables de distance critique sur leur pratique, sur le monde qui les entoure et que leur engouement emprisonnerait dans l’illusion ». Il nous semble même que les sciences sociales doivent s’emparer plus que jamais de cet objet pour rétablir un peu plus d’objectivité dans le traitement de l’actualité sportive et surtout pour contester ou contrer les discours et commentaires des journalistes ou consultants qui, sous couvert de neutralité sportive, effectuent souvent un véritable « travail idéologique » visant, par exemple, à disqualifier et stigmatiser les joueurs de banlieue et contestant de fait le poids et la place des « Noirs » et des « Arabes » dans le football professionnel français d’aujourd’hui.
L’objet de ce dossier est de donner une vision plus équilibrée de ce que représente le football aujourd’hui en France, certes « foot business » et même « opium du peuple », mais aussi occasion d’événements sociaux qui intéressent une fraction importante de la population, notamment mais pas seulement dans les milieux populaires.

Éditorial

Réformes structurelles, par Frédéric Lebaron

Dossier

Prendre le foot au sérieux, dossier coordonné par Stéphane Beaud
Présentation du dossier, par Stéphane Beaud
La coupe du monde vue d’un bar, d’une librairie et d’un marché parisiens. Les usages différenciés du match de football, par Valérie Asensi
Quand on « parle foot » à Sciences-Po. Notes ethnographiques sur le Mondial 2014, par Marie Lefebvre
Un match des Éléphants dans une famille ivoirienne de footballeurs. Supporter le fils aîné à distance, par Cyril Nazareth
Le « supporter de l’Algérie » et ses doubles. Enjeux locaux de la Coupe du monde à Roubaix, par Rafaël Cos et Julien Talpin
Les Italiens de Paris et la squadra azura. Variations dans le jeu des identifications, nationale ou territoriale, par Angelo Moro
Football : « Savoir prendre » les joueurs de cité et les amener au haut niveau, entretien avec Alain Pascalou, éducateur sportif.

Grand entretien

Je n’ai pas de mot. Je gribouille, entretien avec Pierre Bourguignon. Propos recueillis par Gérard Mauger et Louis Pinto

Chronique de la gauche de la gauche

Front de gauche. État des lieux, par Louis Weber

Rhétorique réactionnaire

Vous avez dit socialistes ?, par Gérard Mauger

Chronique d’Outre-Manche

Un vote sans lendemain ? Le référendum sur l’indépendance de l’Écosse par Keith Dixon

Politiques d’ailleurs

L’indépendance du Kurdistan est-elle possible ?, Adel Bakawan,

Médias

Le droit à l’information, ses conditions et ses conséquences, par Henri Maler (Acrimed)

Culture

Un cas de conversion. À propos de Édouard Louis, En finir avec Eddy Bellegueule, par Gérard Mauger

Aucun commentaire: