Pierre Bourdieu, in Pour un mouvement social européen,
Le Monde Diplomatique, juin 1999 — Pages 1, 16 et 17, aussi in Contre-feux 2, Raisons d'agir, 2001, p. 13-23

"L'histoire sociale enseigne qu'il n'y a pas de politique sociale sans un mouvement social capable de l'imposer ( et que ce n'est pas le marché, comme on tente de le faire croire aujourd'hui, mais le mouvement social qui a « civilisé » l'économie de marché, tout en contribuant grandement à son efficacité ). En conséquence, la question, pour tous ceux qui veulent réellement opposer une Europe sociale à une Europe des banques et de la monnaie, flanquée d'une Europe policière et pénitentiaire ( déjà très avancée ) et d'une Europe militaire ( conséquence probable de l'intervention au Kosovo ), est de savoir comment mobiliser les forces capables de parvenir à cette fin et à quelles instances demander ce travail de mobilisation. "


lundi 16 novembre 2015

Elsa Rambaud, Médecins sans frontières. Sociologie d'une institution critique


Elsa Rambaud
Médecins sans frontières
Sociologie d'une institution critique
Préface de Michel Dobry
Dalloz 
Nouvelle Bibliothèque de Thèses Science politique
2015

Présentation de l'éditeur
L'ouvrage d'Elsa Rambaud a pour objet une organisation humanitaire connue de tous, pas seulement en France, et récompensée par un prix Nobel de la Paix, Médecins sans frontières (MSF). Il rend compte, au moyen d'une démonstration rigoureuse, patiente et pleinement convaincante, des processus par lesquels MSF est parvenue à la fois à se placer en position d' « avant-garde » de I' « humanitaire » en contribuant à transformer les caractéristiques de cet univers social et surtout à sauvegarder cette position sur une durée, à ce jour, plutôt conséquente.
L'idée centrale qui structure la démarche de l'ouvrage est de saisir MSF sous l'angle de l'analyse de l'institutionnalisation de la critique - et, plus généralement, des activités critiques - en son sein, MSF incarnant sans doute, sous ce rapport, le terrain empirique idéal pour un tel questionnement.
L'ouvrage d'Elsa Rambaud nous montre qu'une large partie de ce que MSF « est » et de ce qui s'y passe ne saurait s'expliquer par ses seules activités ou fonctions officielles, celles de l'intervention humanitaire d'urgence, et que les formes dans lesquelles s'y coule l'institutionnalisation de la critique y ont une place insoupçonnée jusque-là. 
Elsa Rambaud montre concrètement l'intérêt qu'il y a à ramener la critique chez elle, là où elle opère et là où elle prend son sens pour les acteurs, ou plutôt ses multiples sens, c'est-à-dire dans les rapports sociaux eux-mêmes et les institutions dans lesquelles ces rapports s'enchâssent. C'est dire, me semble-t-il, les enjeux et la portée, très loin de l'ordinaire, de ce travail.
Thèse pour le doctorat en science politique de l'Université de Paris I Panthéon-Sorbonne, Centre européen de sociologie et de science politique, et soutenue publiquement le 4 décembre 2013.
Prix solennel de la Chancellerie des Universités de Paris (Aguirre-Basualdo, Droit et Sciences Politiques, 2014

Aucun commentaire: