Pierre Bourdieu, in Pour un mouvement social européen,
Le Monde Diplomatique, juin 1999 — Pages 1, 16 et 17, aussi in Contre-feux 2, Raisons d'agir, 2001, p. 13-23

"L'histoire sociale enseigne qu'il n'y a pas de politique sociale sans un mouvement social capable de l'imposer ( et que ce n'est pas le marché, comme on tente de le faire croire aujourd'hui, mais le mouvement social qui a « civilisé » l'économie de marché, tout en contribuant grandement à son efficacité ). En conséquence, la question, pour tous ceux qui veulent réellement opposer une Europe sociale à une Europe des banques et de la monnaie, flanquée d'une Europe policière et pénitentiaire ( déjà très avancée ) et d'une Europe militaire ( conséquence probable de l'intervention au Kosovo ), est de savoir comment mobiliser les forces capables de parvenir à cette fin et à quelles instances demander ce travail de mobilisation. "


dimanche 6 décembre 2015

Le Symbolique et le Social. La réception internationale de la pensée de Pierre Bourdieu, Sous la direction de Jacques Dubois, Pascal Durand, Yves Winkin (Nouvelle édition avec mise à jour de l'introduction)

Le Symbolique et le Social
La réception internationale de la pensée de Pierre Bourdieu
Sous la direction de
Jacques Dubois, Pascal Durand, Yves Winkin
 (Nouvelle édition avec mise à jour de l'introduction)
P.U.Liège
Situations
2015

Présentation de l'éditeur
La catégorie du symbolique joue un rôle central dans la pensée de Pierre Bourdieu. Elle a pourtant a été assez peu théorisée en tant que telle, alors que d’autres notions clés, comme celles d’habitus ou de champ, ont fait l’objet de reprises méthodiques et de commentaires minutieux. C’est à combler cette lacune que l’on s’emploie dans le présent ouvrage, en faisant valoir que le symbolique concentre la démarche du sociologue dans ce qu’elle a de plus singulier.
Sociologues, philosophes, théoriciens du langage, spécialistes de la littérature ou des médias, les auteurs réunis ici procèdent à cette réévaluation sous trois aspects, qui correspondent à autant de champs de réflexion : anthropologie, culture et politique. Au-delà, c’est du rayonnement international de l’oeuvre de Pierre Bourdieu qu’il s’agit de témoigner, et aussi de la diversité des objets qu’une même discipline de pensée continue de prendre en
compte : de la gastronomie à la photographie, des littératures périphériques à l’art d’avantgarde, des politiques de contrôle social aux pratiques journalistiques.
Le présent volume constitue une nouvelle édition des Actes du colloque qui s’est tenu au Centre Culturel International de Cerisy du 12 au 19 juillet 2001 avec la participation du sociologue, dont l’intervention est recueillie au sommaire. L’introduction générale en a été mise à jour afin de faire place aux développements apportés par celui-ci au concept de symbolique dans ses cours au Collège de France sur la genèse de l’État, publiés entre-temps. L’épilogue de l’ouvrage est assuré par l’écrivain Annie Ernaux.

Note liminaire
Jacques Dubois, Pascal Durand, Yves Winkin – Le symbolique est le social
Première partie : Refondations
Tassadit Yacine – Bourdieu et l'Algérie ;
Yves Winkin – Portrait du photographe et jeune antropologue ;
Bridget Fowler – La photographie et l'esthétisme aristocratique ;
Cornelia Bohn – Les conséquences réelles de l'auto-illusionnement ;
Jean-Marie Klinkenberg – De la sociolinguistique à l'action linguistique ;
Priscilla P. Ferguson – L'ostentation culinaire. Naissance du champ gastronomique ;
José Sérgio Leite Lopes – Le rôle de Bourdieu dans le renouveau des enquêtes ethnologiques et sociologiques au Brésil.
Deuxième partie : Champs culturels et formes symboliques
Constante Baethge – Une littérature sans littéralité. Pour une autonomie de l'œuvre d'art ;
Anthony Glinoer – Enfances du champ littéraire français : à propos de l'époque romantique ;
Pascal Durand – Les ruses de l'illusion : le cas Mallarmé ;
Wolfgang Asholt – La notion d’avant-garde dans les Règles de l’art ;
Benoît Denis – La littérature francophone de Belgique. Périphérie et autonomie ;
Jérôme Meizoz – Pierre Bourdieu et la question de la forme. Vers une sociologie du style ;
Paul Dirkx – Réception et récepteur des Règles de l’art ;
Johan Heilbron – Innovation institutionnelle et transmission artistique ;
Michael Grenfell – Balises pour une morphologie sociale de l’art contemporain en Grande-Bretagne.
Troisième partie : Champ politique et politique de la science
Craig Calhoun – Centralité du social et possibilité de la politique ;
Teresa Orozco – La réception de Hannah Arendt en Allemagne et ses enjeux ;
Luc van Campenhoudt – La dimension symbolique des politiques de sécurité ;
Geoffrey Geuens – Logique de champs et habitus journalistique ;
Wolfgang Settekorn – Du sport à l’économie. Les constituants d’un cercle enchanté ;
Philippe Fritsch – Les vétérinaires dans le champ du pouvoir ;
Nikos Panayotopoulos – La sociologie de Bourdieu : une théorie comme praxis et non comme logos ;
Pierre Bourdieu – « Secouez un peu vos structures ! ».
Épilogue
Annie Ernaux – Raisons d’écrire


Aucun commentaire: