Pierre Bourdieu, in Pour un mouvement social européen,
Le Monde Diplomatique, juin 1999 — Pages 1, 16 et 17, aussi in Contre-feux 2, Raisons d'agir, 2001, p. 13-23

"L'histoire sociale enseigne qu'il n'y a pas de politique sociale sans un mouvement social capable de l'imposer ( et que ce n'est pas le marché, comme on tente de le faire croire aujourd'hui, mais le mouvement social qui a « civilisé » l'économie de marché, tout en contribuant grandement à son efficacité ). En conséquence, la question, pour tous ceux qui veulent réellement opposer une Europe sociale à une Europe des banques et de la monnaie, flanquée d'une Europe policière et pénitentiaire ( déjà très avancée ) et d'une Europe militaire ( conséquence probable de l'intervention au Kosovo ), est de savoir comment mobiliser les forces capables de parvenir à cette fin et à quelles instances demander ce travail de mobilisation. "


vendredi 19 février 2016

Alexandre Koyré, De la mystique à la science. Cours, conférences et documents, 1922-1962 (Nouvelle édition revue et augmentée par Pietro Redondi)

 Alexandre Koyré
De la mystique à la science 
Cours, conférences et documents, 1922-1962
Nouvelle édition revue et augmentée par Pietro Redondi
Ehess
En temps & lieux
2016 

Présentation de l'éditeur
Édité et préfacé par Pietro Redondi
Le problème de l'infini, la pensée de Spinoza, les répercussions théologiques et politiques des nouveaux cadres scientifiques...
L'édition enrichie de ce classique de l'histoire des sciences ouvre des perspectives nouvelles.
Grand marginal du système universitaire français, Alexandre Koyré reste un des historiens les plus audacieux et les plus formateurs. Tous ceux qui ont suivi ses cours disent avoir assisté à l'avènement d'une histoire des sciences d'un genre entièrement nouveau.
Ce recueil de comptes rendus d'enseignement continue d'offrir la meilleure introduction à l'oeuvre du grand historien. Il reconstitue de manière précise le passage, accompli sans rupture et réversible, de la pensée religieuse à la science, de la science à la pensée religieuse.
À trente ans de distance, Pietro Redondi enrichit l'ouvrage de textes inédits, d'un index et d'une nouvelle préface soulignant notamment la qualité du dialogue entre Koyré et Lévi-Strauss dans les années 1950. 

Aucun commentaire: