Pierre Bourdieu, in Pour un mouvement social européen,
Le Monde Diplomatique, juin 1999 — Pages 1, 16 et 17, aussi in Contre-feux 2, Raisons d'agir, 2001, p. 13-23

"L'histoire sociale enseigne qu'il n'y a pas de politique sociale sans un mouvement social capable de l'imposer ( et que ce n'est pas le marché, comme on tente de le faire croire aujourd'hui, mais le mouvement social qui a « civilisé » l'économie de marché, tout en contribuant grandement à son efficacité ). En conséquence, la question, pour tous ceux qui veulent réellement opposer une Europe sociale à une Europe des banques et de la monnaie, flanquée d'une Europe policière et pénitentiaire ( déjà très avancée ) et d'une Europe militaire ( conséquence probable de l'intervention au Kosovo ), est de savoir comment mobiliser les forces capables de parvenir à cette fin et à quelles instances demander ce travail de mobilisation. "


jeudi 7 avril 2016

écouter: Jean-Louis Fabiani, Pierre Bourdieu. Un structuralisme héroïque


écouter:
Jean-Louis Fabiani, Pierre Bourdieu. Un structuralisme héroïque
Autour de la question par Sophie Joubert, 22.04.2016

 Jean-Louis Fabiani, Pierre Bourdieu. Un structuralisme héroïque
La Suite dans les idées Sylvain Bourmeau, 02.04.2016

Jean-Louis Fabiani
Pierre Bourdieu
Un structuralisme héroïque
Seuil
La couleur des idées
2016

Présentation de l'éditeur
L’extraordinaire succès de l’œuvre de Pierre Bourdieu brouille en partie sa lecture. Ses interprètes ne s’encombrent pas toujours d’un examen attentif des textes et encore moins d’une réflexion sur la genèse sociale de concepts désormais classiques : qu’ils s’emploient à célébrer ou à dénigrer l’édifice théorique, ils en mésestiment fréquemment les complexités.
À rebours du traitement ordinaire que les routines académiques réservent aux productions intellectuelles, Jean-Louis Fabiani tente d’appliquer à Bourdieu les outils qu’il a lui-même forgés. Cette méthode permet ainsi d’éprouver à la fois leur efficacité pour rendre compte de la trajectoire du sociologue et leur portée heuristique en général. Il s’agit de réintégrer « Bourdieu » dans le cadre analytique qu’il a lui-même construit, non pas pour le transposer de façon mécanique, mais pour en mesurer éventuellement les limites.
En interrogeant les ambiguïtés et les inflexions de l’œuvre comme les ambivalences de ses usages savants et politiques, ce livre en montre une part de la grandeur cachée, et, en ne prenant pas entièrement au sérieux l’ambition héroïque du grand théoricien, il lui donne la possibilité, apparemment paradoxale, de survivre à ses propres contradictions.

Directeur d’études à l’EHESS et professeur de sociologie à Central European University (Budapest), Jean-Louis Fabiani est l’auteur d’une dizaine de livres, dont Les Philosophes de la République (Minuit, 1988) et Qu’est-ce qu’un philosophe français ? (Éditions de l’EHESS, 2010).

Aucun commentaire: