Pierre Bourdieu, in Pour un mouvement social européen,
Le Monde Diplomatique, juin 1999 — Pages 1, 16 et 17, aussi in Contre-feux 2, Raisons d'agir, 2001, p. 13-23

"L'histoire sociale enseigne qu'il n'y a pas de politique sociale sans un mouvement social capable de l'imposer ( et que ce n'est pas le marché, comme on tente de le faire croire aujourd'hui, mais le mouvement social qui a « civilisé » l'économie de marché, tout en contribuant grandement à son efficacité ). En conséquence, la question, pour tous ceux qui veulent réellement opposer une Europe sociale à une Europe des banques et de la monnaie, flanquée d'une Europe policière et pénitentiaire ( déjà très avancée ) et d'une Europe militaire ( conséquence probable de l'intervention au Kosovo ), est de savoir comment mobiliser les forces capables de parvenir à cette fin et à quelles instances demander ce travail de mobilisation. "


vendredi 18 novembre 2016

Sortir de l'impasse. Appel des 138 économistes

Sortir de l'impasse
Appel des 138 économistes 
Les Liens qui Libèrent 
2016 

Présentation de l'éditeur
138 économistes, de sensibilités très diverses, lancent un appel pour répondre à l'urgence économique et sociale et redonner espoir aux classes populaires. "Nous proposons à nos concitoyens, aux mouvements associatifs, syndicaux et politiques, d'ouvrir un débat sur la mise en oeuvre d'un plan de sortie de crise autour de trois volets". Un nouveau pacte productif écologique et social, un programme de relance de 40 milliards par an et une remise à plat de l'Europe.
Les auteurs : Michel Aglietta, Olivier Allain, Philippe Askenazy, Daniel Bachet, Rémi Bazillier, David Cayla, Gabriel Colletis, Jézabel Couppey-Soubeyran, Hervé Defalvard, Anne Eydoux, Olivier Favereau, Anne Fretel, Mathilde Guergoat-Larivière, Eric Heyer, Thierry Kirat, Philippe Légé, Catherine Mathieu, Jacques Mazier, Mathieu Plane, Thomas Porcher, Thierry Pouch, Philippe Quirion, Christophe Ramaux, Laurence Scialom, Henri Sterdyniak, Yamina Tadjeddine, Xavier Timbeau, Bruno Tinel, Aurélie Trouvé, Sébastien Villemot. 

Aucun commentaire: