Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



vendredi 24 septembre 2010

écouter: Le Bon Plaisir de Pierre Bourdieu par Pascale Casanova


écouter:
Le bon plaisir de Pierre Bourdieu
27 janvier 2002
par Pascale Casanova
Avec les témoignages de Jacques Derrida, Jérôme Lindon, Georges Duby, Tassadit Yacine, Pierre Encrevé, Loïc Wacquant, Haruhisa Kato et Denis Podalydès.
Le Bon Plaisir De Pierre Bourdieu par Pascale Casanova, 1ère diffusion : 23/6/90

2 commentaires:

Martin Chabert a dit…

Le lien est corrompu. J'avais trouvé une vidéo youtube mais je ne la retrouve plus (Bourdieu était d'ailleurs mal orthographié : c'était écrit Bouridieu si je me souviens bien, dans le titre...).

G.Q. a dit…

Merci, c'est corrigé