Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



dimanche 3 février 2013

video: Edward Berenson, Les héros de l'Empire Brazza, Marchand, Lyautey, Gordon et Stanley à la conquête de l'Afrique + Edward Berenson à propos de la Guerre au Mali

Edward Berenson
Les héros de l'Empire
Brazza, Marchand, Lyautey, Gordon et Stanley à la conquête de l'Afrique
Perrin
2012

Présentation de l'éditeur
L'épopée coloniale à travers les figures de proue qui l'ont incarnée.
Si la France et le Royaume-Uni, dans la seconde moitié du XIXe siècle, se lancèrent à la conquête de l'Afrique, cette expansion coloniale se heurta au scepticisme, voire à l'opposition des opinions publiques et de certains hommes d'Etat. Et pourtant... Des hommes, mi-aventuriers, mi-explorateurs, souvent désintéressés mais parfois avides de gloire et d'argent, se jetèrent dans l'aventure. L'histoire a retenu leur nom, qu'il s'agisse des Britanniques Stanley et Gordon ou des Français Brazza, Marchand et Lyautey.
Du Nil au Congo, de l'Atlas au Soudan, cet ouvrage retrace leurs hauts faits et les méthodes dont ils usèrent pour dépecer, au bénéfice de Londres ou de Paris, la plus grande partie du continent noir. Non contents de conquérir de vastes territoires, ces « héros de l'Empire », dont la bravoure était encensée par une presse en pleine expansion, parvinrent, grâce à leur charisme et au parfum sulfureux de leurs exploits, à populariser l'idée d'un certain idéal colonial auprès des masses dans des sociétés par ailleurs profondément divisées.
Tout en exposant les rouages de l'âpre conquête coloniale, ce livre particulièrement vivant, par son approche originale, dévoile les mentalités et la culture « fin de siècle » des peuples français et britannique qui, initialement indifférents à l'idée impériale, finirent par la plébisciter.

Professeur d'histoire et directeur de l'Institute of French Studies de l'université de New York, l'historien américain Edward Berenson est un spécialiste internationalement reconnu de la France contemporaine.
+
Edward Berenson à propos de la Guerre au Mali

Aucun commentaire: