Pierre Bourdieu, in Pour un savoir engagé, Athènes, mai 2001, Raisons d'agir-Grèce, Le Monde Diplomatique, février 2002 — Page 3, aussi in Interventions, 1961-2001. Science sociale et action politique, Agone, P.465-469
"D’autre part, les mouvements sociaux ont apporté des méthodes d’action que les syndicats ont peu à peu, encore une fois, oubliées, ignorées ou refoulées. Et en particulier des méthodes d’action personnelle : les actions des mouvements sociaux recourent à l’efficacité symbolique, une efficacité symbolique qui dépend, pour une part, de l’engagement personnel de ceux qui manifestent ; un engagement personnel qui est aussi un engagement corporel.
Il ne s’agit pas de défiler, bras dessus bras dessous, comme le font traditionnellement les syndicalistes le 1er mai. Il faut faire des actions, des occupations de locaux, etc. Ce qui demande à la fois de l’imagination et du courage."

mardi 19 février 2019

Mathias Reymond, « Au nom de la démocratie, votez bien ! ». Retour sur le traitement médiatique des élections présidentielles de 2002 et 2017

Mathias Reymond
« Au nom de la démocratie, votez bien ! »
Retour sur le traitement médiatique des élections présidentielles de 2002 et 2017
Acrimed/Agone
2019
 
 
Présentation de l'éditeur
Les médias ont orchestré l’essentiel de la dramaturgie politique du second tour des élections présidentielles de 2002 et de 2017. Au débat démocratique qu’ils chérissent tant – et qu’ils piétinent si allègrement –, ils ont préféré asséner leurs leçons de bienséance républicaine, de morale civique et de tactique électorale aux électeurs déviants.
En collaboration avec les communicants politiques, les médias fixent l’agenda électoral, influent sur ce à quoi il faut penser et disposent du pouvoir de consécration (ou de stigmatisation) des candidats. Ce journalisme de prescription des choix électoraux légitimes et d’écrasement des opinions dissidentes, on l’a déjà connu en 1992 et en 2005 avec les référendums sur le traité de Maastricht et sur le Traité constitutionnel européen.
S’ils ne font pas toujours une élection, les médias cherchent à imposer un choix qui semble inéluctable. Le choix des maîtres. En 2002 et 2017, le rappel à l’ordre médiatique de l’entre-deux-tours eut pour fonction d’effacer le désastre du premier tour : « La récréation est finie ! Au nom de la démocratie, votez ! Mais surtout, votez bien ! »

Table des matières
Prélude
Acte I : Le choc
Tous coupables ?
Le vote « utile »
Matraquage sécuritaire
L’entrée des artistes
Acte II : La mobilisation
Laminer Le Pen
Tous résistants !
Acte III : La culpabilisation
Le retour des Munichois
Les guets-apens
Le mépris
Dénouement : « Le jour de gloire est arrivé »

Économiste, enseignant à l’université de Montpellier, Mathias Reymond co-anime le site de critique des médias Acrimed. Il est également co-auteur de L’Opinion, ça se travaille… Les médias et les « guerres justes » (Agone, 2014), Les Éditocrates, ou Comment parler de (presque) tout en racontant (vraiment) n’importe quoi (La Découverte, 2009) et Tous les médias sont-ils de droite ? (Syllepse, 2008). 
 
 
 
 
 
 

samedi 16 février 2019

Publications de Pierre Bourdieu: Traductions de Leibniz, de Panofsky, sur les enjeux sociaux de la traduction, et Le champ éditorial




Publications de Pierre Bourdieu
Traductions de Leibniz, de Panofsky, sur les enjeux sociaux de la traduction
et Le champ éditorial




(Cette liste de publications sera mise à jour au fur et à mesure,  Gilbert Quélennec)
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------











 --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Voir également:

Pierre Bourdieu, Préfaces, Avant-propos et Postfaces

Publications de Pierre Bourdieu: La circulation internationale des idées

Publications de Pierre Bourdieu: Sur la Philosophie et la théorie (projet de Thèse, contributions théoriques dans des incises ou des notes, contribution à la philosophie analytique, sociologie, champ, à propos des philosophes, livres)

Publications de Pierre Bourdieu:  La logique spécifique de chacun des Champs (littéraire, artistique, de la critique, intellectuel, religieux, du pouvoir, philosophique, scientifique, politique, juridique, étatique, journalistique, économique, éditorial)

Publications de Pierre Bourdieu: avec l'analyse géométrique des données et Benzécri, Rouanet, à propos de Bourdieu

 
Publications de Pierre Bourdieu: Nous sommes dans une époque de restauration (une révolution conservatrice)





dimanche 10 février 2019

audio, vidéo: Pierre Bourdieu, en anglais, Talking Ideas' (Entretien avec Terry Eagleton), et Goffman Prize Lecture




audio, vidéo: Pierre Bourdieu, en anglais, 'Talking Ideas' (Entretien avec Terry Eagleton), et Goffman Prize Lecture 



(Cette liste de publications sera mise à jour au fur et à  mesure,  Gilbert Quélennec)
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------







 
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 


voir également: Pierre BOURDIEU audio-video
 

mercredi 6 février 2019

Wilfried Lignier, Prendre. Naissance d'une pratique sociale élémentaire


Wilfried Lignier
Prendre
Naissance d'une pratique sociale élémentaire 
Seuil
Liber
2019

Présentation de l'éditeur
Prêter attention à un objet, le convoiter, le demander, s’en saisir, le délaisser, le transmettre – tout cela renvoie pour chacun d’entre nous à des actes quotidiens, banals, « naturels ». Pourtant, ces actes ne vont pas de soi pour les très jeunes enfants. Il leur faut au contraire apprendre à prendre– et aussi à donner. Car si ce geste tourne plus souvent chez eux que dans le monde adulte au conflit, c’est précisément qu’il implique la difficile maîtrise de règles implicites et d’attentes non formulées.
À partir d’une enquête ethnographique menée dans une crèche auprès d’une trentaine d’enfants de deux à trois ans, ce livre surprenant et vivant met au jour les déterminants sociaux de l’appropriation des choses au premier âge. Pourquoi un enfant préfère-t-il, très tôt, tels objets à tels autres ? Comment en vient-il à les réclamer dans les formes ou, au contraire, à s’en emparer par la force ? Et pourquoi tout cela importe-t-il, au moment précis où la vie sociale émerge ?
Répondre à ces questions, c’est penser l’inégale disponibilité des choses aux mains des enfants et la genèse de leurs différences sociales, mais aussi la hiérarchie précoce des légitimités – celle qui impose, d’emblée, des objets préférentiels, des gestes souhaitables et des prises de parole plus judicieuses que les autres. C’est aussi s’intéresser, à partir de l’observation minutieuse des premiers instants de l’existence sociale, aux fondements du rapport personnel à la possession et à la propriété.

Wilfried Lignier est chargé de recherche au CNRS (CESSP, Paris). Il a notamment publié La Petite Noblesse de l’intelligence (La Découverte, 2012) et, avec Julie Pagis, L’Enfance de l’ordre (Seuil, 2017).


jeudi 31 janvier 2019

Dinah Ribard, 1969 : Michel Foucault et la question de l'auteur "Qu'est-ce qu'un auteur ? " Texte, présentation, et commentaire


Dinah Ribard 
1969 : Michel Foucault et la question de l'auteur
"Qu'est-ce qu'un auteur ? "
Texte, présentation, et commentaire 
Honoré Champion
Textes critiques français
2019

Présentation de l'éditeur
Michel Foucault donne en 1969 à Paris, puis en 1970 aux États-Unis, une conférence sur la question de l’auteur dont la formule-clé, « Qu’importe qui parle », est empruntée à Samuel Beckett. Il existe plusieurs manières de donner un contexte aux propositions avancées dans ce texte qui fit événement, de raconter l’histoire de son impact sur la théorie, la critique, l’histoire du fait littéraire, d’y réagir enfin. On s’efforce ici d’éclairer ces interprétations, ces récits, leurs évolutions et leurs enjeux, en s’intéressant notamment à leur caractère contradictoire, ainsi qu’à l’importance qu’ont eue, pour l’évolution des études littéraires, des choses que Foucault ne dit pas dans « Qu’est-ce qu’un auteur ? ».
Dinah Ribard est directrice d’études à l’EHESS et membre, au Centre de recherches historiques, du Groupe de recherches interdisciplinaires sur l’histoire du littéraire. Elle a notamment publié Histoire littérature témoignage. Écrire les malheurs du temps avec Christian Jouhaud et Nicolas Schapira (2009) et participé au livre du Grihl, Écriture et action XVIIe-XIXe siècle. Une enquête collective (2016).

samedi 26 janvier 2019

Bourdieu, Language-based Ethnographies and Reflexivity. Putting Theory into Practice, Michael Grenfell and Kate Pahl (dir.)


Bourdieu, Language-based 
Ethnographies and Reflexivity
Putting Theory into Practice
Michael Grenfell and Kate Pahl 
Routledge
2019

Présentation de l'éditeur
Offering a unique and original perspective on Bourdieu, language-based ethnographies,and reflexivity, this volume provides a nuanced, in-depth discussion of the complex relationship between these interconnected topics and their impact in real-world contexts. Part I opens the book with an overview of the historical background and development of language-based ethnographic research and Bourdieu’s work in this space. Part II presents a series of case studies that highlight a Bourdieusian perspective and demonstrate how reflexivity impacts language-based ethnography. In each study, Bourdieu’s conceptual framework of reflexively-informed objectivity examines the ways in which the studies themselves were constructed and understood. Building on Parts I and II, the concluding set of chapters in Part III unpacks the messiness of the theory and practice of language-based ethnography, and provides insights into what reflexivity means for Bourdieu and in practical contexts. Arguing for a greater reflexive understanding in research practice, this volume sets an agenda for future literacy and language research.

 Sommaire

Part I Introduction
1. Language-based Ethnographies
Kate Pahl
2. Reflexivity
Mike Grenfell
3. Bourdieu, Ethnography and Reflexivity
Mike Grenfell
Part II Introduction 4. Re-thinking Literacies with Communities: Literacy as a Collaborative Concept
Kate Pahl
5. Reflexive Layers and Longitudinal Research: What we might know across time
Catherine Compton-Lilly
6. Insider Identities: Coming to Know the Ethnographic Researcher
Cheryl McClean
7. Enacting Reflexivity in Second Language Writing Research: A Personal Account of Cultural Production of Authorial Self and Researcher Perception
Lisya Seloni
Part III Introduction
8. Reflecting on Reflections
Kate Pahl
9. Bourdieu, Language-based Ethnographies and Reflexivity: In Theory and Practice
Michael Grenfell