« Je pense que les peuples ont pris conscience du fait qu’ils avaient des intérêts communs et qu’il y avait des intérêts planétaires qui sont liés à l’existence de la terre, des intérêts que l’on pourrait appeler cosmologiques, dans la mesure où ils concernent le monde dans son ensemble ». Pierre Bourdieu (1992)

lundi 9 octobre 2017

Brigitte Le Grignou, Erik Neveu, Sociologie de la télévision



Brigitte Le Grignou
Erik Neveu
Sociologie de la télévision 
La Découverte
Repères
2017

Présentation de l'éditeur
À l’heure où l’on prophétise la « fin de la télévision », où les jeunes générations se détournent du vieux poste pour de plus petits écrans, pourquoi proposer une sociologie de la télévision ? Parce que la télé ne se contente pas de résister : elle mobilise encore en moyenne près de quatre heures d’attention par jour en France et le flux des programmes télévisés envahit tous les écrans.
Il s’agit dans cet ouvrage d’étudier ce vieil objet et ses nouveaux usages dans une perspective sociologique : c’est-à-dire attentive aux acteurs (qui produit les programmes ?), au flux des émissions (ce flux est-il immuable, a-t-il un sens ?), aux pratiques des publics (que font réellement les téléspectateurs ?), aux divers effets des programmes et à leurs conditions d’efficacité (la télévision fait-elle toujours et partout l’élection ?).  
Brigitte Le Grignou est professeure émérite de science politique à l’université Paris-Dauphine-PSL. Ses recherches portent sur les comportements électoraux (Les Sens du vote, PUR, 2016), la communication politique, particulièrement la politique télévisée et les usages de la télévision (Du côté du public. Usages et réceptions de la télévision, Economica, 2003).
Erik Neveu est professeur de science politique à Rennes et membre de l'équipe CNRS du CRAPE. Il a aussi publié dans cette collection Sociologie du journalisme (2013, 4eédition) et Introduction aux Cultural Studies (avec Armand Mattelart, 2008, 2eédition).













Aucun commentaire: