Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



mercredi 28 septembre 2016

Joanie Cayouette-Remblière, L' Ecole qui classe. 530 élèves du primaire au bac

Joanie Cayouette-Remblière
L' Ecole qui classe
530 élèves du primaire au bac 
PUF
2016

Présentation de l'éditeur
Plutôt que de réduire les inégalités face à l’école, les politiques de démocratisation scolaire des années 1980 et 1990 les ont repoussées, tout en permettant à l’institution scolaire de prendre de plus en plus de place dans la vie des individus. Cet ouvrage saisit la façon dont se déroulent, concrètement, les trajectoires scolaires des élèves entrés au collège dans les années 2000. En ana­lysant les parcours scolaires de plus de cinq cents d’entre eux suivis depuis leur entrée en primaire jusqu’à leur éventuel accès au baccalauréat, il montre comment se construisent, pas à pas, les inégalités scolaires, mais aussi comment l’institution scolaire parvient à marquer tous les individus qui la fréquentent. L’échec et les ruptures se produisant de plus en plus à l’intérieur même du système, les jugements scolaires n’en sont que mieux intériorisés.
Attentive à la fois aux politiques des établissements scolaires, aux pratiques pédagogiques et catégories de pensée des enseignants, aux pratiques éducatives des familles et aux dispositions sociales des élèves, cette enquête permet de comprendre les inégalités scolaires en train de se faire et leurs conséquences pour les plus démunis.
Joanie Cayouette-Remblière est sociologue, chercheuse à l’Institut national d’études démographiques (INED). Elle enseigne à l’université de Nanterre et à l’ENSAI. Elle est notamment l’auteur de Sociologie de l’école (« Repères », La Découverte, 2016, avec Marianne Blanchard).


Aucun commentaire: