Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



mercredi 7 avril 2010

écoutez: Smaïn Laacher, Abdelmalek Sayad et la sociologie de l’immigration

UniverCité
Jeudi 18 mars 2010

Abdelmalek Sayad et la sociologie de l’immigration
Écouter Smaïn Laacher, sociologue, Centre d’étude des mouvements sociaux, EHESS (1h21)


Abdelmalek Sayad (1933-1998) est un sociologue connu et reconnu du monde de la recherche sur l’immigration. Mais ses textes, articles et ouvrages le sont beaucoup moins. Ce n’est pas seulement vrai en France. Sans aucun doute encore plus au Maghreb, et particulièrement en Algérie, son pays de naissance dont il a toujours gardé la nationalité. Cette conférence se propose de relier l’homme, le sociologue et sa sociologie. Une sociologie de l’immigration, qui se construit dans les années 70-80, une période très « politique ». Mais aussi une sociologie liée à un auteur, Pierre Bourdieu, et à une théorie sociologique de la domination.

Aucun commentaire: