Pierre Bourdieu, in Pour un mouvement social européen,
Le Monde Diplomatique, juin 1999 — Pages 1, 16 et 17, aussi in Contre-feux 2, Raisons d'agir, 2001, p. 13-23

"L'histoire sociale enseigne qu'il n'y a pas de politique sociale sans un mouvement social capable de l'imposer ( et que ce n'est pas le marché, comme on tente de le faire croire aujourd'hui, mais le mouvement social qui a « civilisé » l'économie de marché, tout en contribuant grandement à son efficacité ). En conséquence, la question, pour tous ceux qui veulent réellement opposer une Europe sociale à une Europe des banques et de la monnaie, flanquée d'une Europe policière et pénitentiaire ( déjà très avancée ) et d'une Europe militaire ( conséquence probable de l'intervention au Kosovo ), est de savoir comment mobiliser les forces capables de parvenir à cette fin et à quelles instances demander ce travail de mobilisation. "


dimanche 25 avril 2010

Pierre Bourdieu avec A. de Swaan, C. Hagège, M. Fumaroli, I. Wallerstein, " Quelles langues pour une Europe démocratique ? "


Pierre Bourdieu avec A. de Swaan, C. Hagège, M. Fumaroli, I. Wallerstein, " Quelles langues pour une Europe démocratique ? "
Raisons politiques (La République des langues),
Presses de Sciences Po, 2, mai 2001, p. 41-64.

2 commentaires:

Traducciones Ezpecializadas a dit…

Seize English!

De Swaan stated that we should seize the English language:

"...je rejoins là Pierre Bourdieu – s’approprient l’anglais comme langue européenne et qu’ils dépossèdent les Anglo-Saxons du monopole de la distinction, du bon et mauvais usage, de la bonne et mauvaise prononciation, comme les Indiens et les Nigérians sont finalement en train de s’approprier l’anglais dans leur propre version, au lieu d’être gênés de ne pas parler un bon anglais".

How can we support the use of a lingua franca with such an illusory argument? This is a measure a tyrant would take.

Traducciones Ezpecializadas a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.