Pierre Bourdieu, in Pour un mouvement social européen,
Le Monde Diplomatique, juin 1999 — Pages 1, 16 et 17, aussi in Contre-feux 2, Raisons d'agir, 2001, p. 13-23

"L'histoire sociale enseigne qu'il n'y a pas de politique sociale sans un mouvement social capable de l'imposer ( et que ce n'est pas le marché, comme on tente de le faire croire aujourd'hui, mais le mouvement social qui a « civilisé » l'économie de marché, tout en contribuant grandement à son efficacité ). En conséquence, la question, pour tous ceux qui veulent réellement opposer une Europe sociale à une Europe des banques et de la monnaie, flanquée d'une Europe policière et pénitentiaire ( déjà très avancée ) et d'une Europe militaire ( conséquence probable de l'intervention au Kosovo ), est de savoir comment mobiliser les forces capables de parvenir à cette fin et à quelles instances demander ce travail de mobilisation. "


jeudi 1 juillet 2010

Hugo José Suarez, Bolivie. La révolution démocratique


Hugo José Suarez
Bolivie
La révolution démocratique

éditions Couleur livres
2009



Présentation de l'éditeur
Depuis 2000, la Bolivie a connu des mobilisations qui ont bouleversé son paysage national et interpellé la communauté internationale.
Inaugurée durant les années quatre-vingts, l’ère néolibérale se termine. Une nouvelle ère débute, marquée en 2006 par l’avènement à la présidence du leader indigène Evo Morales.

Ce livre retrace les épisodes clés vécus entre 2000 et 2008. Il analyse les perspectives des mesures “révolutionnaires” prises par le nouveau gouvernement et s’interroge sur sa viabilité face aux velléités “autonomistes” des élites régionales et aux pressions internationales.

Pour ce faire, l’auteur a recours tant au texte qu’à la photographie suggérant une narration propre dans l’explication du processus complexe vécu en Bolivie.

Ecrit dans un langage simple et accessible, ce livre passionnera celles et ceux qui, de loin, suivent avec intérêt le devenir sociopolitique bolivien. Enfin, “Bolivie, la révolution démocratique” rend hommage à ceux qui ont lutté durant des décennies pour que ce pays puisse suivre sa propre voie, offrant un exemple de dignité et de courage.


Hugo José Suárez est docteur en sociologie de l’Université catholique de Louvain (Belgique), professeur à l’Université nationale autonome du Mexique (UNAM) et auteur de plusieurs ouvrages de sociologie ou d’histoire contemporaine de la Bolivie.

Aucun commentaire: