Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



samedi 9 juillet 2011

videos: Loïc Wacquant, Urban Desolation and Symbolic Denigration + Bringing the Penal State Back In +The Making and Unmaking of the Precariat

videos:

“Urban Desolation and Symbolic Denigration.” Departments of Sociology, Anthropology, Geography, Social work, and Criminology, University of Malmö, Malmö, Sweden, 4 June 2010.





“Bringing the Penal State Back In.” The 2009 British Journal of Sociology Lecture (discussant, Nicola Lacey), London School of Economics and Political Science, London, 6 October 2009.




“The Making and Unmaking of the Precariat.” Opening keynote address to the Conference “Class in Crisis: Das Prekariat zwischen Krise und Bewegung
,” Rosa Luxemburg Stiftung, Berlin, 19-20 June 2009.

Aucun commentaire: