Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



jeudi 30 août 2012

8 ème rencontre autour de l’œuvre d’Abdelmalek Sayad, La statistique et les enquêtes de Bourdieu en Algérie, 18.10.2012



8 ème rencontre autour de l’œuvre d’Abdelmalek Sayad

En collaboration avec le CRASC et l’APSV. 
Par Claude Seibel et Kamel Kateb. Thème : La statistique et les enquêtes de Bourdieu en Algérie
  • le 18/10/2012 à 14h00
  • Institut Français d'Oran
À la fin des années soixante, dans une rencontre improbable en Algérie, des statisticiens de l’Insee, pour la plupart débutants, ont lancé avec des sociologues, eux aussi débutants, des enquêtes ambitieuses sur l’emploi, le logement, la consommation des ménages... Il s’agissait de décrire et de mieux comprendre, par le regard croisé de la statistique, de l’économie, de la sociologie et de l’ethnographie, la réalité bouleversée de l’Algérie.
« Travail et travailleurs en Algérie », publié en 1964, est la plus connue de ces enquêtes. Ainsi, se sont noués des rapports de travail, inédits pour l’époque, entre statisticiens et sociologues mobilisant ensemble les ressources de leur discipline scientifique." Claude Seibel

Claude Seibel, inspecteur général honoraire de l’Insee, polytechnicien, coauteur de « Travail et travailleurs en Algérie » (Mouton,1963) ; il a créé en 1973 le service des études informatiques et statistiques du ministère de l’éducation nationale. Il a été directeur de l’animation de la recherche, des études et des statistiques – DARES – au ministère du travail de 1993 à 2000.

Aucun commentaire: