Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



mercredi 3 octobre 2012

Bernard Granger & Frédéric Pierru, L'Hôpital en sursis - Idées reçues sur le système hospitalier

Bernard Granger & Frédéric Pierru
L'Hôpital en sursis
Idées reçues sur le système hospitalier
Le Cavalier Bleu
2012

sommaire + « L’hôpital manque de personnel. » 

Présentation de l'éditeur
L'hôpital public est en crise... Ce leitmotiv s'accompagne généralement de jugements définitifs tels que :
" L'hôpital est mal géré ", " Les hôpitaux manquent de personnel ", " Le secteur privé à l'hôpital est une honte", " Les hôpitaux de proximité disparaissent ", " Les urgences font de la bobologie ", etc. Touchant le système de santé publique, donc notre santé, ces idées reçues ont un écho d'autant plus fort que nous disposons rarement des connaissances suffisantes pour faire la part entre la polémique politicienne et la réalité.
Regard croisé d'un praticien hospitalier et d'un sociologue spécialiste des systèmes de santé, cet ouvrage nous offre une analyse précise et complète, détaillant tant les aspects historiques, économiques que les comparaisons avec les autres pays, sans oublier la dimension humaine de la vie quotidienne de l'hôpital
Bernard Granger est psychiatre et psychothérapeute. Il est professeur à l'université René Descartes (Paris 5) et dirige l'unité de psychiatrie de l'hôpital Tarnier (AP-HP). Frédéric Pierru est politiste et sociologue, chargé de recherche au CNRS. Il travaille en particulier sur les transformations de la médecine hospitalière et de l'administration de la santé.

Aucun commentaire: