Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



mercredi 10 octobre 2012

Conférence: Christian de Montlibert, Abdelmalek sayad un savant engagé, Institut Français de Constantine, 11 octobre 2012

Abdelmalek sayad un savant engagé

Abdelmalek sayad un savant engagé 
le jeudi 11 octobre 2012 à 15h00 à l'Institut Français de Constantine
Sociologue, directeur de recherche au CNRS et à l'EHESS, assistant de Pierre Bourdieu. Fin connaisseur de la communauté nord-africaine en France, Abdelmalek Sayad a été décrit par ses amis comme un " Socrate d'Algérie ".
Conférence par Christian de Montlibert, professeur de sociologie à l'université de Strasbourg
« Avec Abdelmalek Sayad, le sociologue se fait écrivain public. Il donne la parole à ceux qui en sont le plus cruellement dépossédés. » Pierre Bourdieu, 1991.
Sociologue, directeur de recherche au CNRS et à l'EHESS, assistant de Pierre Bourdieu. Fin connaisseur de la communauté nord-africaine en France, Abdelmalek Sayad a été décrit par ses amis comme un " Socrate d'Algérie ".
Né en Algérie en 1932. Il entre à l'école à l'âge de sept ans, et fait ses études primaires dans son village natal. Il  poursuit sa scolarité au lycée de Bejaïa, puis suit une formation d'instituteur à l'école normale de Bouzareah à Alger. Il a ensuite été nommé instituteur à l'école du quartier Barberousse de la casbah d'Alger. Il a poursuivi enfin ses études à l'université d'Alger où il a fait la rencontre de Pierre Bourdieu.
Abdelmalek Sayad est décédé le 13 mars 1998. Il était marié à Rebecca Sayad, qui a donné ses archives en 2006 à la Cité nationale de l'histoire de l'immigration (Paris).

(source: Institut Français de Constantine)

Aucun commentaire: