Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



vendredi 21 décembre 2012

Isabelle Coutant, Troubles en psychiatrie

Isabelle Coutant
Troubles en psychiatrie
La Dispute
2012

Présentation de l'éditeur
L’institution psychiatrique est, comme son public, en souffrance. Alors que le personnel vient à manquer, la profession est de plus en plus sollicitée pour résoudre des questions sociales. Certains psychiatres s’inquiètent également des injonctions politiques sécuritaires qui vont à l’encontre des pratiques mises en place depuis les années 1960 pour limiter l’enfermement. Dans ce contexte, cet ouvrage questionne les moyens de « faire asile » aujourd’hui. Où se situe la limite entre interner de manière abusive et faire sortir trop tôt des patients ? Comment et jusqu’où prendre en charge la souffrance sociale ?
Isabelle Coutant, sociologue et chargée de recherche au CNRS, donne à voir et analyse les façons concrètes de répondre à ces questions, en s’appuyant sur une longue enquête ethnographique dans une unité pour adolescents. Elle se place tour à tour aux côtés des différents professionnels (psychiatres, infirmiers, éducateurs ou agents de service), des patients et de leur famille.Cette étude originale fait partager leur parcours et témoigne de ce qui se joue au cours de ces rencontres. Elle permet ainsi de saisir sur le vif ce qu’est le pouvoir psychiatrique aujourd’hui. Au-delà du récit, c’est à une réflexion plus approfondie sur les modalités contemporaines de gouvernement des populations « non conformes » que l’auteur nous invite.

Aucun commentaire: