Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



samedi 1 juin 2013

Michel Offerlé, Les Patrons des patrons. Histoire du Medef

Michel Offerlé
Les Patrons des patrons
Histoire du Medef 
Odile Jacob
2013

Présentation de l'éditeur
Que patronne au juste le Patronat, comme on appelait jadis le CNPF et comme on qualifie depuis 1998 le Medef ? Au-delà de l’exposition médiatique de ses dirigeants successifs, Ernest-Antoine Seillière et Laurence Parisot, que sait-on du patronat ? Que représente-t-il vraiment et comment est-il organisé ? De quel poids pèsent les grands groupes en son sein et est-il la voix de toutes les entreprises ? Quel rôle a-t-il joué dans les grandes décisions politiques récentes ?
Cette enquête sociohistorique propose une plongée dans ce monde complexe dont on fantasme la toute-puissance autant qu’on en méconnaît le fonctionnement. Donnant la parole aux acteurs d’aujourd’hui comme aux figures d’hier, aux grands patrons comme aux entrepreneurs de toutes les régions et secteurs, aux permanents comme aux bénévoles, cet ouvrage éclaire ce que fut la défense de la « cause de l’entreprise » ces dernières années. Et pose cette question centrale : qu’en est-il du pouvoir du Medef et au Medef ?

Michel Offerlé. Professeur à l’ENS, après l’avoir été à l’Université Paris-I, membre de l’équipe « Enquêtes Terrains Théories » du Centre Maurice Halbwachs (ENS-EHESS) et du comité de rédaction de la revue Genèses, spécialiste de la sociologie des organisations et des mobilisations politiques, Michel Offerlé a notamment publié Les Partis politiques, Un homme, une voix ? Histoire du suffrage universel, Sociologie de la vie politique français, Sociologie des organisations patronales et, avec Jacques Lagroye, Sociologie de l’institution.


Aucun commentaire: