Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



dimanche 2 février 2014

écouter: Hommage à André Schiffrin, CNL, Jeudi 9 janvier 2014


écouter: Hommage à André Schiffrin
CNL, Jeudi 9 janvier 2014
Editeur américain d’origine française, André Schiffrin (1935-2013) a dirigé pendant 28 ans les éditions Pantheon Books. Il a notamment édité des auteurs aussi différents que Jean-Paul Sartre, Simone de Beauvoir, Günter Grass, Julio Cortazar, Marguerite Duras ou Noam Chomsky.
En 1991, il a créé sa maison indépendante The New Press, la première structure d’édition non universitaire à but non lucratif, qui publie des ouvrages de littérature mais aussi des documents sur les droits de l’homme, la classe ouvrière américaine, la géopolitique ou l’écologie, et dont il est resté le directeur jusqu’à sa mort.
Penseur indépendant, et de convictions, il a marqué la réflexion éditoriale en publiant L’édition sans éditeurs (La Fabrique).
On lui associera le souvenir de son père, Jacques Schiffrin, grand éditeur et fondateur de La Bibliothèque de la Pléiade.


(Source: CNL)



Aucun commentaire: