Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



lundi 7 avril 2014

video: Michel Dévoluy, Comprendre le débat européen. Petit guide à l'usage des citoyens qui ne croient plus à l'Europe


Michel Dévoluy : "L’Europe a besoin d’un choc... par FranceInfo
Michel Dévoluy
Comprendre le débat européen
Petit guide à l'usage des citoyens qui ne croient plus à l'Europe
Points
2014

Présentation de l'éditeur
Ce livre est une sonnette d'alarme et un acte citoyen. Il explique pourquoi l'Europe va dans le mur, mais il refuse le fatalisme des replis nationaux. Il défend l'idée qu'une zone euro repensée et solidaire a la capacité de répondre aux enjeux mondiaux et d'édifier un espace économique, politique et social apaisé. L'Europe souffre d'un manque d'identité et de démocratie ; elle est devenue le fer de lance d'un libéralisme qui impose des cures d'austérité destructrices ; elle n'offre plus de projet mobilisateur.
Il faut donc la changer. Mais la refondation nécessaire risque d'être perpétuellement reportée par les gouvernements. Pour avancer vraiment, ce livre appelle à une mobilisation active des citoyens en proposant des instruments pour comprendre et des moyens pour agir. Il espère ainsi redonner le goût et le sens du débat européen. 
Michel Dévoluy est professeur émérite à l'université de Strasbourg. Titulaire d'une chaire Jean-Monnet d'économie européenne il codirige l'Observatoire des politiques économiques en Europe. 

Aucun commentaire: