Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



jeudi 19 février 2015

Vincent Goulet, Médias: le peuple n’est pas condamné à TF1

Vincent Goulet
Médias: le peuple n’est pas condamné à TF1
Textuel
2015

Présentation de l'éditeur
Non, les médias ne sont pas que des entreprises aux mains d’intérêts économiques et politiques destinés à abrutir les masses. Non, les milieux modestes ne sont pas condamnés à subir l’aliénation de programmes toujours plus médiocres.
Oui, la presse peut redevenir un instrument de critique et d’émancipation à condition d’abandonner tant l’élitisme méprisant que le populisme bêtifiant.
Vincent Goulet montre, exemples historiques à l’appui et en s’appuyant sur une analyse du champ journalistique contemporain, comment des médias de gauche et populaires peuvent être réinventés.
Ce livre est un appel vigoureux à l’imagination journalistique face aux médias dominants.

Vincent Goulet est sociologue, ancien maître de conférences à l’université de Lorraine. Spécialiste des médias et des pratiques culturelles, il est l’auteur de Médias et classes populaires. Les usages ordinaires des informations

Aucun commentaire: