Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



vendredi 1 mai 2015

en poche: Edward W. Said, L'Orientalisme. L'Orient créé par l'Occident

Edward W. Said 
L'Orientalisme 
L'Orient créé par l'Occident 
Points Essais
2015

Présentation de l'éditeur
L’Orient » est une création de l’Occident, son double, son contraire, l’incarnation de ses craintes et de son sentiment de supériorité tout à la fois, la chair d’un corps dont il ne voudrait être que l’esprit.
À étudier l’orientalisme, présent en politique et en littérature, dans les récits de voyage et dans la science, on apprend donc peu de choses sur l’Orient, et beaucoup sur l’Occident. C’est de ce discours qu’on trouvera ici la magistrale archéologie.

Edward W. Said (1935-2003)
Né à Jérusalem, émigré aux États-Unis en 1951, il a été professeur de littérature comparée à l’université de Columbia. Il est l’auteur de plus de vingt livres, traduits dans une trentaine de langues, dont Des intellectuels et du pouvoir, paru au Seuil.

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Catherine Malamoud
Préface de l'auteur (2003) traduite par Sylvestre Meininger
Préface à l’édition française de Tzvetan Todorov
Postface de l'auteur traduite par Claude Wauthier

Aucun commentaire: