Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



samedi 6 février 2016

à paraître: Pierre Bourdieu, Microcosmes



Pierre Bourdieu
Microcosmes
(Ouvrage inachevé sur la théorie des champs) 
Seuil/Raisons d'agir
à paraître
2018







Voir également:
Publications de Pierre Bourdieu:  La logique spécifique de chacun des Champs (littéraire, artistique, intellectuel, religieux, philosophique, scientifique, politique, juridique, étatique, journalistique, économique, du pouvoir) 


1 commentaire:

Mario Yapu a dit…

C´est important ce sujet parce que le "champ" est un des concepts plus dynamiques de Bourdieu, qui permets de s´approcher au terrain de la recherche. Bien que d´apres mon experiencia de recherche il me manque encore comprendre et faire des liens avec des abordages descriptives et ethnographiques, quoique Bourdieu, lui même, apparemment avait résolu ce problème metodologiques et téchnique. Pour moi, il n´est pas tout a fait clair. J´essaie de combler ce vide en introduisant et utilisant le concept d´"organisation" (entre 1986-87 j´ai fait mon projet de thèse de doctorat avec Bourdieu mais pour des raisons de bourse j´ai interrompu ce projet et changé de sujet).