Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



lundi 12 décembre 2016

vidéo: Pim den Boer, Une histoire des historiens français


 
Pim den Boer
 Une histoire des historiens français
Vendémiaire 
2015

Présentation de l'éditeur
L'histoire, comme discipline, et comme métier, est née en France dans les dernières années du XIXe siècle. Des hommes l'ont incarnée : Ernest Lavisse, Charles Seignobos... C'est ainsi que le roman national commença à s'écrire : "Tu dois aimer la France, parce que la Nature l'a faite belle, et parce que l'Histoire l'a faite grande." C'était le temps du positivisme, quand on croyait que chaque époque marquait un progrès.
Une vision que les générations suivantes, notamment celles de l'Ecole des Annales, allaient violemment discréditer au lendemain de la Première Guerre mondiale. Mais ces inventeurs de la discipline, ceux de la fin du XIXe siècle, comment ont-ils écrit l'histoire, la leur, comment l'ont-ils enseignée, pratiquée, comment se sont-ils décerné à eux-mêmes ces brevets d'excellence, défini ces parcours du mérite qui ont contribué à façonner l'esprit républicain ? Publication d'ouvrages et de travaux, rapports confidentiels et correspondances privées, données chiffrées de l'investissement de l'Etat dans l'histoire...
C'est à travers de multiples archives que ce livre monumental, le premier à tenter cette aventure et jusqu'à présent jamais traduit en français, brosse ce portrait de groupe des artisans d'une méthode, qui furent aussi les pères fondateurs d'une institution. 
 
Julien Louvrier (Traducteur)
Pim den Boer a étudié l'Histoire à l'Université de Leyde au Pays-Bas et à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales à Paris. Il est l'auteur d'une thèse consacrée à la professionnalisation des études historiques en France de 1818 à 1914. En 2008, l'Institut de France lui a remis le prix Descartes-Huygens, récompensant l'ensemble de ses recherches. Il est actuellement professeur d'histoire culturelle européenne à l'Université d'Amsterdam. 




Aucun commentaire: