Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



jeudi 8 février 2018

Rodney Benson, L'immigration au prisme des médias

Rodney Benson
L'immigration au prisme des médias
Préface de Érik Neveu
P.U.Rennes
Res Publica
2018

Présentation de l'éditeur
Ce livre offre un portrait détaillé des journalistes français et américains en action, alors qu’ils débattent de la façon dont traiter et commenter l’un des sujets les plus importants de notre époque. En s’appuyant sur des interviews avec des journalistes de premier plan et sur les analyses d’un vaste échantillon d’informations tirées de la presse papier et de la télévision depuis les années 1970, Rodney Benson montre comment le débat sur l’immigration s’est progressivement focalisé sur les cadres spectaculaires et chargés d’émotion de l’humanitarisme et de l’ordre public. Cependant, même en cette époque d’hyper-commercialisation globale, il met en évidence des différences franco- américaines persistantes – différences liées à des positions sociétales, des logiques professionnelles et des structures internes propres à chacun des deux champs journalistiques nationaux. Dans les deux pays, ce sont les médias les moins commerciaux qui ont tendance à offrir une information plus approfondie, plus multiperspectiviste et plus critique. Rodney Benson remet en question les thèses classiques du libéralisme selon lesquelles l’intervention de l’État aurait des effets inhibants sur la presse. Il met au jour les inconvénients et les avantages liés à la vogue actuelle de l’information narrative personnalisée et attire l’attention sur les pratiques journalistiques les plus susceptibles de permettre l’autonomisation de la société civile. Ce livre propose de nouvelles théories et méthodes aux sociologues et aux spécialistes des médias, ainsi que des perspectives neuves aux journalistes, aux responsables politiques et aux citoyens impliqués.
Table des matières 





Aucun commentaire: