Pierre Bourdieu, in Pour un mouvement social européen,
Le Monde Diplomatique, juin 1999 — Pages 1, 16 et 17, aussi in Contre-feux 2, Raisons d'agir, 2001, p. 13-23

"L'histoire sociale enseigne qu'il n'y a pas de politique sociale sans un mouvement social capable de l'imposer ( et que ce n'est pas le marché, comme on tente de le faire croire aujourd'hui, mais le mouvement social qui a « civilisé » l'économie de marché, tout en contribuant grandement à son efficacité ). En conséquence, la question, pour tous ceux qui veulent réellement opposer une Europe sociale à une Europe des banques et de la monnaie, flanquée d'une Europe policière et pénitentiaire ( déjà très avancée ) et d'une Europe militaire ( conséquence probable de l'intervention au Kosovo ), est de savoir comment mobiliser les forces capables de parvenir à cette fin et à quelles instances demander ce travail de mobilisation. "


samedi 7 mai 2011

en ligne: Actes de la recherche en sciences sociales n° 161-162, 2006/1-2, Cinéma et intellectuels. La production de la légitimité artistique


Page 4 à 9
Julien Duval et Philippe Mary   Retour sur un investissement intellectuel

Page 10 à 31
Yvette Delsaut   Lumière d'ambiance sur les années 1930 Un après-midi avec Henri Storck

Page 32 à 41
Fabio Andreazza   La conversion de Pirandello au cinéma

Page 42 à 65
Philippe Mary   Le cinéma de Jacques Tati et la « politique des auteurs »

Page 66 à 79
Frédérique Matonti   Une nouvelle critique cinématographique

Page 80 à 95
Natalie Zemon Davis   Un débat en coulisses Trumbo, Kubrick et la dimension historique de Spartacus, 1960

Page 96 à 115
Julien Duval   L'art du réalisme Le champ du cinéma français au début des années 2000

Page 116 à 121
Wafa Ghermani   Une opposition de styles Note de recherche : Sur deux festivals du cinéma asiatique en France

Document de travail

Page 122 à 136
Yann Darré   Esquisse d'une sociologie du cinéma
Résumé ]Version HTML ]Version PDF ]

Aucun commentaire: