Pierre Bourdieu, in Pour un mouvement social européen,
Le Monde Diplomatique, juin 1999 — Pages 1, 16 et 17, aussi in Contre-feux 2, Raisons d'agir, 2001, p. 13-23

"L'histoire sociale enseigne qu'il n'y a pas de politique sociale sans un mouvement social capable de l'imposer ( et que ce n'est pas le marché, comme on tente de le faire croire aujourd'hui, mais le mouvement social qui a « civilisé » l'économie de marché, tout en contribuant grandement à son efficacité ). En conséquence, la question, pour tous ceux qui veulent réellement opposer une Europe sociale à une Europe des banques et de la monnaie, flanquée d'une Europe policière et pénitentiaire ( déjà très avancée ) et d'une Europe militaire ( conséquence probable de l'intervention au Kosovo ), est de savoir comment mobiliser les forces capables de parvenir à cette fin et à quelles instances demander ce travail de mobilisation. "


jeudi 14 mars 2013

video: Jean-Claude Passeron, Jean-Louis Fabiani, Sociologie française et sociologie allemande : les rapports ambivalents entre deux modes de pensée



Sociologie française et sociologie allemande : les rapports ambivalents entre deux modes de pensée 
Présidente de séance : Sylvie Mesure, directrice de recherche au CNRS (GEMASS)
Jean-Claude Passeron, directeur d’études à l’EHESS (Centre Norbert Elias) : Constance du projet épistémologique de R. Aron
Jean-Louis Fabiani, directeur d’études à l’EHESS (CESPRA) : Les métamorphoses de la sociologie historique. France, Allemagne, Etats-Unis.

Science et conscience de la société. Les transformations de la sociologie française depuis 1960 Journée d’études organisée par le CESPRA et la Société des amis de Raymond Aron
14 juin 2012

Aucun commentaire: