Pierre Bourdieu, in Pour un mouvement social européen,
Le Monde Diplomatique, juin 1999 — Pages 1, 16 et 17, aussi in Contre-feux 2, Raisons d'agir, 2001, p. 13-23

"L'histoire sociale enseigne qu'il n'y a pas de politique sociale sans un mouvement social capable de l'imposer ( et que ce n'est pas le marché, comme on tente de le faire croire aujourd'hui, mais le mouvement social qui a « civilisé » l'économie de marché, tout en contribuant grandement à son efficacité ). En conséquence, la question, pour tous ceux qui veulent réellement opposer une Europe sociale à une Europe des banques et de la monnaie, flanquée d'une Europe policière et pénitentiaire ( déjà très avancée ) et d'une Europe militaire ( conséquence probable de l'intervention au Kosovo ), est de savoir comment mobiliser les forces capables de parvenir à cette fin et à quelles instances demander ce travail de mobilisation. "


vendredi 5 décembre 2014

Mihai Dinu Gheorghiu, Paul Arnault (éditeurs), Les sciences sociales et leurs publics. Engagements et distanciations



Mihai Dinu Gheorghiu
Paul Arnault
(éditeurs)
Les sciences sociales et leurs publics
Engagements et distanciations
Éd. de l’Université Alexandru Ioan Cuza
2013

Présentation de l'éditeur
Actes du colloque: Iaşi, 22-23 septembre 2011. Ouvrage publié avec le concours de L’Agence Universitaire de la Francophonie "Les travaux des chercheurs constituent souvent des sources d’autorité et de légitimité pour des politiques publiques : les chercheurs engagent leurs compétences et leur responsabilité, mais peuvent aussi entrer dans des rapports de contestation, de critique et de conflit avec les représentants du pouvoir, public ou privé. L’objectif du colloque, que nous avons organisé à l’Université Alexandru Ioan Cuza de Iasi, avec la participation du Réseau International Acteurs Emergents de la Fondation Maison des Sciences de l’Homme et du Comité de Recherche « Petites sociétés et production des savoirs » de l’Association Internationale des Sociologues de Langue Française, a été d’interroger ces rapports sous un angle particulier : celui des publics et des médiations qui constituent des frontières et des zones de contacts et d’échanges entre savoirs et pouvoirs." (Mihai Dinu Gheorghiu, Paul Arnault) 
Sommaire
1. Les sciences sociales face aux reformes institutionnelles et aux nouveaux publics L’expertise et l’expert : la sociologie et ses défis contemporains, Mileva Gjurovska Le « rideau déchiré » : heuristique de l’engagement sociologique, Thomas Alam, Marion Gurruchaga, Julien O’Miel La réforme académique en Bulgarie et ses destinataires, Svetla Koleva Les modernisateurs et la psychologie sociale sous la IVe République: raisons d'être d'un « bon public », Paul Arnault .. Les défis des sciences sociales – le cas de la Macédoine, Lidija Hristova 2. Enseignement des sciences sociales et formes de domination Les enseignants de sciences économiques et sociales au lycée, entre « le savant et le politique », Julien Fretel, Igor Martinache . Le problème de la neutralité axiologique dans les études postcoloniales, Julien Rajaoson . Publics scolaires et histoire africaine en situation postcoloniale (pour une approche cosmopolitique), Anne Piriou Un engagement professionnel particulier. La transmission du savoir des sciences sociales dans le cadre de la formation continue, Lucette Labache Les savoirs en ingénierie et action sociales : formations et détournements linguistiques, Jean-François Gaspar Cadres d’ONGs : un anticonformisme encadré, Boubacar Niane . 3.Terrains de recherche : partenaires et publics des sciences sociales « Recherche en partenariat » et démocratisation du savoir, Jacques L. Boucher . Les études de folklore à l’épreuve du marché de la recherche : le cas roumain, Corina Iosif . Les représentations sociales de l’école afrocentrique dans les journaux torontois, Bolaji Laflamme-Lagoke et Lilian Negura L’autre de l’anthropologue : L’informateur comme co-auteur et premier public, Patrice Yengo .. Engagement et distanciation autour d’une question controversée : l’avortement, Eliane Perrin Chercheurs de terrain : leurs publics, les limites et les risques spécifiques de leur action, Adrian Netedu . 4. Politiques de l’engagement en sciences sociales Construire une science, construire une société : les défis de la sociologie en Chine, Aurore Merle La « Société civile » : un programme de modernité, un plan d’action et un outil critique, Zhang Lun Dissidences : une revue et un collectif spécialisés dans l’étude des extrêmes gauches, Yannick Beaulieu 5. Publics lettres et elites intellectuelles Petites sociétés, élite intellectuelle et « tradition vivante ». Contribution à une sociologie des petites sociétés, Jean-François Laniel . Mesurer la consommation culturelle dans la Roumanie postcommuniste, Dan Lungu Le féminisme français comme atout symbolique. Perspectives sur le champ de la critique littéraire en Suède (1980–2005), Alexander Ekelund 
Mihai Dinu Gheorghiu este profesor universitar doctor la Facultatea de Psihologie si Stiinte ale Educatiei din cadrul Universitatii „Alexandru Ioan Cuza” din Iasi şi membru asociat al Centre de Sociologie Européenne (EHESS/CNRS) si al Centre d’Etudes de l’Emploi (CNRS), Paris. Paul Arnault este membru al Centre de sociologie européenne (CSE).

Aucun commentaire: