Pierre Bourdieu, in Pour un mouvement social européen,
Le Monde Diplomatique, juin 1999 — Pages 1, 16 et 17, aussi in Contre-feux 2, Raisons d'agir, 2001, p. 13-23

"L'histoire sociale enseigne qu'il n'y a pas de politique sociale sans un mouvement social capable de l'imposer ( et que ce n'est pas le marché, comme on tente de le faire croire aujourd'hui, mais le mouvement social qui a « civilisé » l'économie de marché, tout en contribuant grandement à son efficacité ). En conséquence, la question, pour tous ceux qui veulent réellement opposer une Europe sociale à une Europe des banques et de la monnaie, flanquée d'une Europe policière et pénitentiaire ( déjà très avancée ) et d'une Europe militaire ( conséquence probable de l'intervention au Kosovo ), est de savoir comment mobiliser les forces capables de parvenir à cette fin et à quelles instances demander ce travail de mobilisation. "


lundi 3 octobre 2016

Joël Ruet, Des capitalismes non alignés. Les pays émergents, ou la nouvelle relation industrielle du monde

Joël Ruet 
Des capitalismes non alignés
Les pays émergents, ou la nouvelle relation industrielle du monde
Raisons d'agir
Cours & Travaux
2016

Présentation de l'éditeur
L’essor des économies émergentes constitue l’une des grandes transformations du XXe siècle. Elles restent pourtant bien mal comprises.
Elles ne convergent pas plus vers un modèle capitaliste-libéral en voie d’unification qu’elles ne peuvent être réduites à des capitalismes d’État centralisés et autoritaires. Ces émergences sont marquées par l’invention de formes étatico-économiques originales, non seulement non-alignées aux capitalismes de l’Occident mais déjà capables de changer la face de la mondialisation. Une foisonnante diversité, telle est la « nouvelle façon du monde » qui ré-ouvre l’hypothèse capitaliste.
Dans ce livre, Joël Ruet revient aux sources et trajectoires de l’émergence sur la base d’une longue fréquentation de ses acteurs en Inde, en Chine, en Afrique de l’Ouest et dans le monde arabe. Il y retrace les histoires multiples et entrelacées des territoires, des industries et des États qui la constituent et où se forge le monde de demain.
Joël Ruet est économiste, chercheur CNRS au Centre d’économie de Paris-Nord, associé à la Chaire management de l’innovation (CRG) de l’École polytechnique et, précédemment, aux universités Jawaharlal Nehru de New Delhi et Tsinghua de Pékin. Impliqué dans la société civile, il est également membre du comité d’orientation de Green Cross France et président du think tank Sud-Sud The Bridge Tank.

Aucun commentaire: