Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



vendredi 24 juillet 2009

Études littéraires « La nouvelle revue française» sous la direction d’Anna Boschetti

Études littéraires « La nouvelle revue française» (vol 40, numéro 1, hiver 2009)

Sommaire

La nouvelle revue française

Ce dossier a été préparé sous la direction d’Anna Boschetti


Présentation, 7

Études

Maaike Koffeman
La naissance d’un mythe. La nouvelle revue française dans le champ littéraire de la Belle Époque, 17

Michael Einfalt
« … penser et créer avec désintéressement » — La nouvelle revue française sous la direction de Jacques Rivière, 37

Sophie Levie
Jean Paulhan, rédacteur en chef de La nouvelle revue française de 1925 à 1930, 55

Martyn Cornick
Une institution française : La nouvelle revue française de Jean Paulhan, 77

Gisèle Sapiro
Un héritage symbolique détourné ? La nouvelle revue française des années noires, 97


Analyses

Christophe Wall-Romana
Une source du verset moderne : le cinéma muet, 121

Noémi Doyon
Sujet précaire et quête de liberté : analyse de sept chansons de Quatre saisons dans le désordre de Daniel Bélanger, 137

Notices sur les collaborateurs et collaboratrices
Abstracts/Résumés

http://www.etudes-litteraires.ulaval.ca/

Aucun commentaire: