Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



jeudi 18 février 2010

à paraître: André Schiffrin, L’argent et les mots


André Schiffrin
L’argent et les mots
Éditions La fabrique
À paraître le 11/03/2010








Présentation de l'éditeur
Aussi loin du catastrophisme ambiant (« Tout va disparaître ») que de l’angélisme bêtifiant (« On en a vu d’autres »), André Schiffrin, dans ce nouveau livre, trace des pistes pour sauvegarder l’indépendance de l’édition, de la librairie, du cinéma et de la presse. Il ne se contente pas de faire un triste état des lieux: s’inspirant de tentatives qui ont réussi, d’Oslo à Paris, du Chambon-sur-Lignon (Haute-Loire) à Minneapolis (Minnesota), il propose des solutions, simples ou sophistiquées, qui ont en commun de pouvoir être appliquées dès demain sans ruiner les finances publiques. Toutes ces solutions, Schiffrin le souligne, nécessitent des décisions politiques mais pas nécessairement gouvernementales : les municipalités, les régions, les États en Amérique ont un rôle important à jouer, qui peut partout contrebalancer les néolibéralismes nationaux.
Ce livre, écrit par un homme qui a derrière lui un bon demi-siècle dans l’édition indépendante, est une incitation lucide et optimiste à prendre conscience que nous ne sommes ni impuissants ni condamnés à la seule consommation de best-sellers, de journaux misérablement asservis ou de séries télévisées ineptes. L’Argent va-t-il l’emporter sur les Mots ? La réponse, nous dit Schiffrin, dépend de chacun de nous.


André Schiffrin a été pendant vingt ans à la tête de Pantheon Books, prestigieuse maison d’édition littéraire aux États-Unis. Il dirige depuis 1991 The New Press, maison indépendante à but non lucratif. Il est notamment l’auteur de L’édition sans éditeurs (1999), de Le contrôle de la parole (2005) et de Allers – retours, Paris – New York — Une éducation politique (2007).
Réalisation : William Dodé - www.flibuste.net
http://atheles.org/lafabrique

Aucun commentaire: