Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



mercredi 3 février 2010

écouter: Pierre Bourdieu & Roger Chartier, Le sociologue et l’historien


Écoutez:
Pierre Bourdieu
A voix nue : grands entretiens d'hier et d'aujourd'hui, par Roger Chartier 
(enregistrés les 7 et 8 décembre 1987)


Pierre Bourdieu  
& Roger Chartier 
Le sociologue et l’historien
Préface de Roger Chartier
Agone/Co-édition avec Raisons d’agir et l’Ina éditions
2010

Présentation de l'éditeur
En 1988, l’historien Roger Chartier reçoit le sociologue Pierre Bourdieu à France-Culture pour une série de cinq entretiens. Ce livre les reprend intégralement, avec une préface de Roger Chartier qui en restitue le contexte intellectuel et politique.
Dans un dialogue où se manifestent à la fois leur complicité et une claire conscience de leurs différences, le sociologue et l’historien confrontent les avancées et les problèmes de leurs deux disciplines, et leurs rôles respectifs dans la société. Ils analysent ensemble les illusions et les confusions répandues par les intellectuels-prophètes, qui font obstacle au rôle émancipateur de la sociologie et de l’histoire. Trente ans après, leurs propos n’ont pas pris une ride.
On trouvera notamment dans ces entretiens, sous une forme concise particulièrement claire et pédagogique :
— la présentation de certains concepts fondamentaux de la pensée de Bourdieu, notamment ceux d’« habitus » et de « champ » ;
— des réponses percutantes à des objections (aujourd’hui encore) récurrentes sur son (prétendu) déterminisme, sur les (fausses) oppositions entre subjectivisme et objectivisme ou entre individu et société, etc., et contre le procès qui lui est fait de vouloir substituer son discours savant à la parole des dominés.

Pierre Bourdieu (1930–2002) était sociologue et professeur au Collège de France. À partir des années 1960, ses livres (Les Héritiers, La Distinction, La Misère du monde, etc.) et ses interventions ont joué un rôle majeur dans la vie intellectuelle et politique en France. Aux éditions Agone : Interventions 1961–2001, Agone 2002, Bourdieu, savant et politique de Jacques Bouveresse, Agone 2004 et Introduction à une sociologie critique. Lire Pierre Bourdieu de Alain Accardo, Agone 2006.

Roger Chartier (né en 1945), historien et professeur au Collège de France, est un des fondateurs de l’histoire du livre et de la lecture (Les Origines culturelles de la Révolution française, Histoire de l’édition française, Inscrire et effacer, etc.). Il a longtemps animé Les Lundis de l’histoire sur France-Culture.


Aucun commentaire: