Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



lundi 5 juillet 2010

William Julius Wilson, More than Just Race


William Julius Wilson
More than Just Race
Being Black and Poor in the Inner City

W. W. Norton & Company
2009


Présentation de l'éditeur
William Julius Wilson applies a new analytic framework to three politically fraught social problems: the persistence of the innercity ghetto, the plight of low-skilled black males and the fragmentation of the African American family. Though the discussion of racial inequality is typically polarised, Wilson reaches the controversial conclusion that structural and cultural forces are inextricably linked and that public policy can change the status quo only by reforming the institutions that reinforce it.

William Julius Wilson is a University Professor at Harvard University, president emeritus of the American Sociological Association, and the author of numerous books, including the award-winning The Declining Significance of Race and When Work Disappears.

Aucun commentaire: